Un Servette FC soudé n’a pas été suffisant pour remporter le premier duel de cette double confrontation face à Ludogorets.
Crédit photo : Lucarne Grenat @Santhosh Muraleedharan

Un match nul frustrant pour un Servette FC dominant

Les Grenat ne sont pas parvenus à passer l’épaule dans ce 16ème de finale d’UEFA Europa Conference League. Malgré un premier quart d’heure dominé par les bulgares de Ludogorets, les servettiens ont dominé le reste de la rencontre, mais cela n’a pas suffit pour remporter cette rencontre.

Le match fut assez serré, le jeu était cadenassé pendant une bonne partie de la rencontre. Les deux formations étaient bien organisées sur le plan défensif, nous n’avons pas eu grand-chose à nous mettre sous la dent en première période. Jeremy Frick a effectué l’arrêt qu’il fallait faire dans le premier quart d’heure sur une frappe de Son. L’arrêt était aussi spectaculaire que nécessaire. La suite de la mi-temps était assez terne, peu d’occasions des deux côtés. Les seuls frissons ont été sur les interventions défensives des servettiens, notamment celles de Mazikou. Le latéral du SFC a été averti à la 24ème minute et ce dernier a continué à commettre des fautes, ce qui nous a fait laisser craindre le pire et une expulsion du joueur congolais. En seconde période, la domination servettienne était écrasante. Les bulgares ne sont pas parvenus à être dangereux. Malgré cette domination territoriale, les Grenat n’ont pas réussi à briser le verrou bulgare. La plus grosse occasion de la partie est arrivée en fin de match quand Antunes à une cage presque vide devant lui, il parvient à battre la vigilance du portier de Ludogorets sur une frappe ras-de-terre à bout portant, mais le ballon est arrêté par … Enzo Crivelli. Pour passer l’épaule et remporter cette partie, les hommes de René Weiler auraient dû faire preuve de plus de précision dans le dernier, voire l’avant dernier geste. Steve Rouiller l’a souligné en interview d’après match : « malheureusement, c’était un soir sans pour nous devant le but ». Au vu de la physionomie du match, le Servette FC aurait mérité que cette première confrontation se solde sur une victoire.

Notes des joueurs

Retrouvez ci-dessous nos évaluations des performances individuelles

Frick (6.5): Le capitaine servettien a été solide dans cette partie. Il a su faire l’arrêt qu’il fallait faire en début de match. La suite de la rencontre a été assez calme pour Frick et la seconde période était presque synonyme de chômage technique pour le portier.

Tsunemoto (7): Le latéral nippon a livré une solide prestation. Sur le plan défensif, il a effectué son travail correctement et son apport offensif a été un atout intéressant. Pas de déchets techniques à noter, une bonne prestation globale.

Rouiller (7): Le défenseur central est l’une des valeurs sûres sur cette saison. Il l’a encore confirmé hier soir. Une prestation d’ensemble solide et des interventions défensives propres contribuent à cette note. Il s’est également démarqué pour son jeu de tête sur les coups de pieds arrêtés, sans réussite malheureusement.

Severin (6.5): À l’image de son compère de la charnière centrale, Séverin a fait un bon match. Il a effectué une bonne montée en fin de rencontre mais a malheureusement manqué de précision au moment de lâcher le ballon.

Mazikou (4): Le latéral congolais était le joueur le moins bon sur le terrain. Son remplacement à la mi-temps le démontre. Son carton jaune écopé dans la première demi-heure l’a peut-être empêché de défendre plus librement. Mazikou a eu de la peine dans son duel direct face au vif attaquant Tekpetey.

Stevanovic (7): Le bosnien a été bon et son sens du jeu a encore une fois pu être démontré dans cette partie. Il n’a eu que peu d’opportunités de nous gratifier d’une sublime passe décisive comme il en a l’habitude. Il aurait pu le faire en seconde période sur une remise dans les seize mètres bulgares, mais ces coéquipiers n’ont pas compris son intention, qui semblait pourtant être la bonne.

Magnin (8): La prestation de Théo Magnin mérite d’être soulignée, il a été un des meilleurs joueurs servettien sur la pelouse. Il a su très bien s’adapter à son replacement au poste de latéral gauche en deuxième mi-temps. Il a effectué un grand nombre d’interventions défensives, cela donnait l’impression par moment que le ballon était aimanté au servettien. Ses courses offensives ont été bonnes et il n’a presque pas commis d’erreurs techniques.

Ondoua (5): Un match correct, mais sans plus de la part du milieu de terrain camerounais. Il ne s’est pas particulièrement démarqué mais n’a pas commis de grosses erreurs non plus. Il a parfois pêché sur certaines remises qui paraissaient simples à priori.

Bolla (5.5): Bolla a pas mal essayé dans ce match mais la réussite n’était pas avec lui. Il a également commis pas mal de fautes d’anti-jeu qui auraient pu lui valoir un avertissement.

Crivelli (5.5): À l’image de Bolla, Crivelli a manqué de réussite. Son match n’est pas mauvais, il a été un bon point d’encrage et beaucoup de longs ballons ont transité par l’attaquant français. Malheureusement, ce qu’on retient de son match est son « arrêt » sur la frappe d’Antunes.

Guillemenot (5): Nous n’avons presque pas vu le genevois sur cette rencontre. Il y a eu une grosse occasion en première mi-temps durant laquelle il a préféré faire un crochet et enchaîné sur une frappe du pied gauche. La meilleure option semblait être une frappe du pied droit.

Weiler (7): Le technicien servettien a su ménager certains cadres en les laissant sur le banc en début de rencontre. C’est de bon augure au vu de l’enchaînement de matchs qui va suivre. Malgré le fait que certains joueurs habituellement titulaires ne l’étaient pas, cela ne s’est pas ressenti. Il a fait entrer des joueurs pouvant faire basculer la rencontre assez tôt en seconde période et le replacement de Magnin au poste de latéral gauche a été une grande réussite.

 

Remplaçants: 

Cognat (6.5): Ménagé pendant une mi-temps, l’entrée de Cognat a fait du bien à l’équipe. Il a comme a son habitude multiplié les efforts. Il n’a pas réussi à être le facteur X malgré une bonne prestation.

Kutesa (5.5): Kutesa n’a pas réussi à se démarquer comme à l’accoutumée. Son entrée a presque été anecdotique. Le genevois nous a habitués à mieux récemment. Son entrée aurait pu faire la différence dans une rencontre serrée mais ça n’a malheureusement pas été le cas.

Antunes (7): Son entrée en seconde période à été la meilleure parmi les entrants. Antunes a réussi à se démarquer et il aurait pu être le héro de cette rencontre si Crivelli n’avait pas arrêté sa tentative en fin de match.

 

Homme du match

Théo Magnin a clairement été l’homme du match. Le « couteau suisse » servettien a fait un match très solide. Ayant débuté le match en tant que milieu central, il a ensuite joué la seconde période au poste de latéral gauche. Très peu de déchets dans son jeu et un grand nombre de ballons récupérés défensivement, lui valent ce titre honorifique d’homme du match.

Le moment insolite

À notre arrivée en tribune de presse de presse au stade de Genève, nous avons vu un papier sur lequel il était noté « Sent-off Coach Servette FC ». Cela peut se traduire par « Entraîneur expulsé, Servette FC ». Un petit doute a émané suite à l’apparition de ce papier, sachant que l’entraîneur servettien n’a pas reçu de cartons jaunes lors des matchs européen précédents. Au final, plus de peur que de mal et le coach servettien était bien présent au bord de la pelouse pour entraîner son équipe.

La citation du jour

« Il manquait ce petit but pour faire vibrer le stade. »

Steve Rouiller

L’interview

La réaction de Steve Rouiller

Propos recueillis par Thomas Zinguinian

Les chiffres de la rencontre

Le nombre de spectateurs présents pour cette rencontre.

Le nombre de frappes à la fin de la rencontre pour les Grenat.

Il s’agit du premier match nul sur le score de 0-0 de la saison, toutes compétitions confondues.

Article rédigé par Timothée Mortgé

Publié le 16 février 2024 à 16h25

Article rédigé par Timothée Mortgé

Publié le 16 février 2024 à 16h25

Les derniers articles

Les Zürichoises mettent fin à l’invincibilité des Servettiennes

Les Zürichoises mettent fin à l’invincibilité des Servettiennes

Le 11 de départ du match contre le FC Zürich Frauen avec la 2ème titularisation de Onyinyechi Zogg.Crédit photo : @Santhosh MuraleedharanLes Zürichoises mettent fin à l'invicibilité des Servettiennes Toutes les conditions étaient réunies samedi 13 avril, pour que les...

Servette n’y arrive toujours pas

Servette n’y arrive toujours pas

Alexis Antunes au moment d'affronter un joueur zurichoisCrédit photo : Lucarne Grenat @Nino HassaneinServette n’y arrive toujours pas A la suite de cette défaite 0-1 face à Zurich, Servette n’a toujours pas gagné un seul match depuis la reprise. 4 matchs de suite sans...