Les Grenat applaudissent les supporters ayant fait le déplacement

Servette s’en sort face à GC au terme d’un match fou

Servette a conservé et même conforté sa magnifique 2e place au classement de Super League en allant s’imposer dans la difficulté au Letzigrund de Zurich face à GC. Les Grenat, rejoints à 2-2 après avoir mené 2-0, ont trouvé des ressources insoupçonnées mais qui caractérisent ce début de saison pour passer l’épaule en fin de match.

S’il y a un moment dans une saison où il est raisonnable de commencer à rêver, c’est peut-être bien en ce genre d’instants, au lendemain d’une victoire arrachée 3-2 à la 77e minute, après avoir pris l’eau pendant de longues minutes, voyant son adversaire revenir des enfers, recollant au score alors que tout allait pour le mieux. Ajouté à cela le fait que cette victoire est la 1re du Servette FC lors d’un mois d’octobre depuis 2018, et vous avez peut-être ici le début d’une épopée qui pourrait s’avérer inoubliable.

Pour revenir sur le fil de la rencontre, Servette débute la partie avec de très bonnes intentions, privant les hommes de Giorgio Contini de ballons pendant les premières minutes de jeu. Malheureusement pour les Grenat, tout se dérégla assez rapidement et c’est GC qui, par trois fois, aurait mérité d’ouvrir le score. En l’espace de 2 minutes (13e, 14e), Renat Dadashov a deux occasions de perforer les filets mais Jérémy Frick s’interpose. Puis, 30 secondes plus tard, c’est l’intenable Hayao Kawabe (nous en reparlerons) qui trouve le montant du portier Grenat. En 3 minutes, les sauterelles se seront montrées très dangereuses mais, heureusement pour Servette, cela restera la seule vague zurichoise avant le retour aux vestaires. Les deux équipes s’en vont prendre le thé après un 1er acte bien pauvre en occasions, surtout pour des Grenat dont le seul élément à relever est la sortie pour blessure d’Alexis Antunes, remplacé à la 33e minutes par Patrick Pflücke (dont nous reparlerons également).

Une 2e mi-temps absolument folle

Si la 1re mi-temps aura été bien avare en spectacle, la 2e fût tout autre…

Servette revient des vestiaires avec de meilleures intentions, même si, techniquement et tactiquement, le jeu proposé par Miroslav Stevanovic et Cie est bien trop stéréotypé. Des centres a ne plus savoir qu’en faire se multiplient sans jamais trouver un Boubacar Fofana placé en pointe, pas habitué à plonger dans la surface de réparation. Coup de chance ou coup de maître du technicien Alain Geiger, c’est justement en retrait que l’ailier replacé en pointe trouvera son salut à la 56e minute de jeu. Sur un énième centre de Dereck Kutesa, Li Lei manque son dégagement, le ballon revient directement dans les pieds du numéro 11 servettien qui décoche une frappe monstrueuse qui fait trembler les filets de Justin Hammel qui n’avait rien eu à faire jusque-là. 3 minutes plus tard, ce même Fofana récupèrera un ballon de manière un brin chanceuse dans la surface, avant de crocheter parfaitement Noah Loosli qui fauche irrégulièrement l’attaquant Grenat. Penalty indiscutable, transformé par celui qui l’aura obtenu, inscrivant dès lors son doublé et permettant au Servette FC de prendre 2 longueurs d’avance et de s’acheminer vers la victoire.

Mais tout ne se passe pas comme prévu pour les Grenat qui reculent, qui se déconcentrent, qui perdent Steve Rouiller sur blessure et qui encaissent la réduction du score dès l’entrée en jeu d’Anthony Baron pour remplacer le Valaisan blessé (67e). Hayao Kawabe profite alors d’un moment d’absence dans la défense genevoise pour fusiller Jérémy Frick. 5 petites minutes plus tard, c’est déjà l’égalisation, par ce même Kawabe qui se joue d’Anthony Baron avant de catapulter le ballon entre les jambes du portier Grenat (72e). Les sauterelles recollent au score et les Genevois doivent tout recommencer. Alors que le vent tourne clairement et que GC continue de se montrer dangereux, Servette passe l’épaule sur un cafouillage dans la surface adverse, dont Patrick Pflücke profite pour inscrire le but victorieux. Servette repart de Zurich avec 3 points que l’on pourrait qualifier d’inespéré au vu des événements de la soirée mais que les Genevois emportent avec eux à St-Gall, qu’ils affronteront dès ce dimanche pour continuer sur leur belle lancée.

La rage de Patrick Pflücke après son but victorieux

Homme du match

De nombreux joueurs sont à mettre en avant après cette belle victoire. On pense tout naturellement à Jérémy Frick qui aura sauvé la barraque en 1re mi-temps ou à Patrick Pflücke qui a réalisé une magnifique entrée et qui a donné la victoire aux Grenat. Mais l’homme du match pour l’équipe de Lucarne Grenat est Boubacar Fofana. Auteur d’un doublé en 4 minutes, il a mis Servette sur les bons rails. Au delà de ses deux buts, il s’est battu sans relâche sur le front de l’attaque à un poste qui n’est pas le sien.

Le moment insolite

Avoir l’équipe communication juste derrière les commentateurs de Lucarne Grenat peut parfois donner sa dose de moments insolites. Si l’équipe voulait nous rappeler aux bons souvenirs de ce supporter valaisan qui nous lançait des gobelets en plastique durant notre live, c’est réussi ! Une bonne ambiance sur le terrain comme en tribunes, cela reflète bien la grâce qui touche actuellement le Servette FC.

La citation du jour

Un photographe qui fait bien son travail et qui donnerait sa vie pour son club, ça donne ça:

« Non mais j’ai plus couru que les joueurs ce soir, c’est sûr!« 

Marc Delacrétaz

L’interview

Les chiffres de la rencontre

Comme le 1er but inscrit dans le jeu pour Patrick Pflücke en Super League (il avait marqué sur penalty face à Winterthour). Une statistique bien pauvre pour le 2e joueur qui tire le plus derrière un certain… Cédric Itten (6 buts).

buts inscrits par Boubacar Fofana depuis le début de saison, ce qui fait de lui le meilleur buteur du club en championnat!

buteurs servettiens différents depuis le début de la saison. C’est LA statistique folle de cette saison jusqu’à maintenant pour le Servette FC. Sur les 15 buts inscrits par les Grenat cette saison, 11 ont été inscrits par des buteurs différents.

spectateurs dans un stade du Letzigrund toujours désespérément vide pour les matches de GC.

Article rédigé par Thomas Zinguinian

Publié le 21 octobre 2022 à 16h10

Article rédigé par
Thomas Zinguinian

Publié le 21 octobre 2022 à 16h10

Les derniers articles

Les Servettiens à la Coupe du monde

Les Servettiens à la Coupe du monde

Christophe Ohrel en marge du 8e de finale de la Coupe du monde 1994 face à l'EspagneLes Servettiens à la Coupe du monde En cette période de Mondial au Qatar, Lucarne Grenat a voulu faire un petit tour d'horizon des Grenat ayant foulé une pelouse de Coupe du monde...

Servette à la peine face à la lanterne rouge

Servette à la peine face à la lanterne rouge

Soirée difficile pour le portier genevois, car malgré de belles parades, la défense grenat descend au 3ème rang derrière le FC BâleServette à la peine face à la lanterne rouge Il y avait une belle opportunité pour Servette de finir cette année 2022 sur une bonne note,...

Servette souffre mais élimine Wohlen

Servette souffre mais élimine Wohlen

La frappe de Patrick Pflücke passe juste à côté.Servette souffre mais élimine Wohlen En ce mercredi pluvieux, le Servette FC se déplacaient au Niedermatten de Wohlen pour y affronter l’équipe locale lors des 1/8èmes de finale de Coupe de Suisse. Un match qui va...