L’ouverture du score est arrivée dès la 2ème minute de la rencontre
Crédit photo : Lucarne Grenat @Rayane Zanella

Servette entame victorieusement le dernier sprint

Les Grenat battent Winterthour 2-1, une semaine après avoir éliminé les Zurichois en Coupe de Suisse. Grâce à une entame réussie, les hommes de René Weiler récupèrent la 2ème place au classement.

Après une passe difficile, les Genevois obtiennent une troisième victoire consécutive. René Weiler avait procédé à quelques changements, conservant Frick comme titulaire dans les cages, préférant Douline à Bronn au milieu central, et plaçant la paire Crivelli-Antunes (ce dernier étant suspendu à la Schützenwiese) au lieu de Kutesa et Nishimura. Du côté de Winterthour, les changements étaient encore plus nombreux au sein d’un effectif qui aligne les défaites. Les changements tactiques n’ont visiblement bénéficié qu’à Servette, qui marque coup sur coup en début de match : un centre de Bolla mal renvoyé par Keller est chanceusement dévié dans le but par Crivelli (2ème minute), puis – sur corner – Keller boxe le ballon sur la tête de Douline pour le 2-0 (4ème minute). La première mi-temps sera ensuite outrageusement dominée par les Genevois, qui ne réussissent toutefois pas à aggraver le score. La seconde mi-temps sera tout en gestion pour les Grenat, face à des Zurichois qui retrouvent des couleurs. Il s’en faut de peu pour que Turkes ne réduise la marque à la 60ème minute déjà, mais il croise trop sa frappe. À la 82ème, c’est au tour de Bronn de tenter sa chance aux 16 mètres, mais il trouve le poteau. Et à la 86ème, une séquence parfaite permet à Baroan de centrer sur le pied gauche de Schneider, qui trompe Frick sur la… seule frappe cadrée des Zurichois ! De quoi ajouter un peu de suspense à une nouvelle rencontre qui se joue à un seul but de différence, mais qui s’achèvera sur ce score de 2-1. Un résultat qui se joue à des détails : si Winterthour cadrait davantage, si Turkes faisait de meilleurs choix, le récit ne serait pas le même. Trois points pour les Genevois avec encore 4 matchs de championnat, ainsi qu’une finale de coupe le 2 juin prochain. Et surtout : une deuxième place récupérée.

Notes des joueurs

Retrouvez ci-dessous nos évaluations des performances individuelles

Frick (5,5): le portier genevois a eu très peu de travail, les Zurichois marquant sur leur unique tir cadré de la rencontre. On saluera néanmoins ses réflexes sur une très rare passe en retrait dangereuse de Tsunemoto, il a réussi sa sortie, évitant le danger.

Tsunemoto (7): le latéral droit des Grenat a trouvé sa kryptonite : Sayfallah Ltaief. Si le Japonais était à son affaire en première mi-temps, l’introduction de l’international Tunisien après le thé lui a fait beaucoup de mal. Il s’en sort toutefois avec une bonne prestation globale, qui l’a vu également participer aux actions offensives.

Rouiller (6): le patron de la défense a peut-être été secoué par plusieurs chocs très durs lors de cette rencontre. Son placement a failli offrir à Turkes l’ouverture du score, et s’il n’a pas hésité à porter le jeu vers l’avant à plusieurs reprises, il s’est ensuite montré emprunté dans ses choix, ratant bon nombre de longues passes.

Séverin (8): le défenseur central est le joueur ayant passé le plus de minutes sur le terrain avec son équipe, mais aucune trace de fatigue n’était visible contre Winterthour, bien au contraire ! Efficace en défense, il a aussi largement contribué à la construction offensive et a même offert quelques gestes techniques délicieux.

Mazikou (7,5): le latéral gauche grenat a admirablement tenu son couloir comme il sait le faire. Contribuant également à l’effort offensif, il porte toutefois une petite part de responsabilité dans le marquage de Schneider sur la réduction du score.

Douline (8.5): pour sa deuxième titularisation depuis sa dernière blessure, le milieu français a rappelé au public genevois de quoi il était capable. Impérial comme milieu défensif, son rôle en transition a également été remarquable. Il était sur tous les bons coups, et a inscrit le but du 2-0.

Cognat (7): l’autre milieu français, connu pour ses demi-marathons courus à chaque match, a livré une nouvelle bonne prestation. Moins en vue que d’habitude, il a surtout contribué au jeu de possession et à la construction offensive, s’offrant une frappe – malheureusement non-cadrée – en début de rencontre.

Antunes (8): revenu de suspension, le Genevois a illustré en quoi il avait tant manqué à son équipe à la Schützenwiese. Au-delà d’un toucher de balle aussi délicieux que ses mouvements, il a réussi quasiment tous ses dribbles et duels, cadrant également une de ses deux frappes.

Bolla (8): tentant un centre environ toutes les 7 minutes, l’international hongrois a été très actif. Son centre de la 2ème minute comme son corner de la 4ème provoqueront les deux buts genevois, mais en raison des renvois de Keller, il ne sera malheureusement pas crédité d’un seul assist. Injuste !

Stevanovic (7): artisan sur son couloir droit, le Bosnien a offert de superbes combinaisons avec ses coéquipiers en phase offensive, et participait régulièrement à l’effort défensif. Il n’aura pas trouvé cette fois-ci d’occasion pour briller, mais a livré une prestation satisfaisante.

Crivelli (8): énorme match du meilleur buteur grenat, qui augmente son total cette saison à 11 réussite (toutes compétitions confondues) en ouvrant le score à la 2ème minute. Sans marquer à nouveau, il est toutefois très présent le reste du match pour ancrer les offensives genevoises.

Weiler (8.5): le technicien servettien teste de nouvelles stratégies en vue de bien finir sa première saison à la barre, et c’est réussi. Il a réintroduit Douline au bon moment et surtout semblé trouver le juste milieu entre le jeu, la possession et la défense. Si la victoire se joue à un seul but, cela reste néanmoins une troisième victoire de suite.

 

Remplaçants: 

Kutesa (6,5): l’énergie, la vitesse et la vivacité de l’ailier genevois ont fait du bien à son équipe dans cette dernière demi-heure où les Zurichois s’imposaient davantage dans le jeu. Il a en particulier contraint Gantenbein, meilleur passeur de Winterthour cette saison, à rester défendre.

Nishimura (6): le Japonais est entré en jeu à un moment où les offensives servettiennes étaient plus rares. S’il a globalement réussi tout ce qu’il a entrepris, ses maigres 10 touchers de balle ne lui ont pas permis d’être plus en vue.

Bronn (7): on aurait pu hésiter à évaluer l’international Tunisien, qui n’a touché que 4 ballons après son entrée en jeu à la 82ème minute, mais quand la moitié de ses touchers débouchent sur des tirs, dont l’un d’eux finit sur le poteau, il faut saluer cette brève mais tonitruante performance.

Magnin (N/A): entré dans le temps additionnel, le jeune servettien, qui vient de prolonger avec le club jusqu’en 2028, n’a pas été impliqué dans le jeu pour le maigre temps où il était présent sur le terrain. Il n’est donc pas évalué.

Baron (N/A): entré en même temps que Magnin, le dernier joueur (hors prêts) dont le contrat arrive à son terme cet été a en revanche touché un ballon, mais un seul. Il n’est donc pas évalué.

Homme du match

On se souvient encore avec émotion de son but victorieux du 11 septembre 2022 contre le FC Zurich, marqué sur corner sur la dernière action du match. Après une longue disette marquée par les pires blessures de sa carrière, David Douline est de retour aux affaires. Cette fois-ci en début de match, toujours sur corner et toujours contre des Zurichois, le milieu français a parachevé une excellente performance d’un but important. Sa présence et son efficacité étaient époustouflantes sur le terrain. On salive à l’idée de revoir une paire Douline – Cognat au sommet de son art, à l’approche notamment d’une finale de Coupe de Suisse…

Le moment insolite

On ne s’attarde pas sur la fermeture de la tribune nord qui a été fermée suite aux débordements à Winterthour la semaine passée. On mentionnera plutôt la présence de Théo Valls, venu saluer ses anciens coéquipiers le lendemain d’une victoire de Grenoble en Ligue 2. Depuis son arrivée, l’ancien servettien a joué les 25 matchs de son nouveau club, dont 21 comme titulaire. Seule 1h30 de route le sépare du Stade de Genève, et il est déjà plusieurs fois revenu assister à des rencontres des Grenat. On a apprécié sa disponiblité quand on l’a approché pour le saluer, lui qui a laissé de beaux souvenirs aux Genevois, notamment le 15 février 2023, lorsqu’il a inscrit le but de la victoire contre… Winterthour !

La citation du jour

« Je me rappelle très bien de ce but à la dernière minute contre Zurich, et aujourd’hui je re-marque. Donc j’espère que ces blessures sont derrière moi. »

David Douline

Les chiffres de la rencontre

Les tirs cadrés par Winterthour, soit moins que Séverin et autant que Tsunemoto, Antunes, Crivelli et Douline. Mais bon, au moins, les Zurichois repartiront avec 100% d’efficacité.

Les matchs consécutifs sans défaite contre Winterthour au Stade de Genève. La dernière défaite date du 22 avril 2017 en Challenge League, les buts de Cespedes et Maouche ne suffisant pas contre un triplé de Carlos Silvio.

Le nombre de jours depuis le dernier but de David Douline, une autre tête sur corner. Un compteur qui a heureusement enfin pu être remis à zéro.

Malgré la fermeture de la tribune nord, et notamment grâce au maintien de la billetterie (ce qui n’était pas le cas contre Lugano en décembre), le public était assez nombreux, plus que contre Yverdon ou le premier affrontement avec Winterthour !

Article rédigé par Diego Esteban

Publié le 5 mai 2024 à 17h35

Article rédigé par
Diego Esteban

Publié le 5 mai 2024 à 17h35

Les derniers articles

Les Servettiennes obtiennent leur premier doublé !

Les Servettiennes obtiennent leur premier doublé !

Sandrine Mauron a décoché la première frappe cadrée avant d'ouvrir le score.Crédit photo : Lucarne Grenat @Mathéo SalgadoLes Servettiennes obtiennent leur premier doublé ! En triomphant 3-1 du FC Zurich Frauen, le Servette FC Chênois Féminin obtient à Thoune le...

Brigante : « Il faut que le niveau global de la ligue monte »

Brigante : « Il faut que le niveau global de la ligue monte »

Troisième président du club cette saison, Yoann Brigante a pris ses fonctions en janvier 2024Crédit photo : Lucarne Grenat @Mathéo SalgadoBrigante : « Il faut que le niveau global de la ligue monte » Yoann Brigante est Président du Servette FC Chênois Féminin (SFCCF)....