Gaël Ondoua a inscrit son premier but de la saison
Crédit photo : Lucarne Grenat @Santhosh Muraleedharan

Servette dispose sereinement du SLO

Après cette victoire 3-1, c’est officiel : aucune défaite au deuxième tour du championnat pour les Grenat ! Le SFC s’installe solidement dans le top-2 du classement, six points derrière Young Boys.

Les hommes de René Weiler se sont logiquement imposés devant la lanterne rouge du championnat. Malgré deux confrontations plus tôt cette saison lors desquelles les Grenat ont eu de la peine à les affronter, les Lausannois n’ont cette fois-ci rien pu faire. Malgré une défense à cinq et peu d’espaces offerts aux Genevois, le SLO plie deux fois en deux minutes : d’abord quand Crivelli reprend de la tête un centre parfait de Bolla (11ème minute), puis sur une relance interceptée par Ondoua, qui inscrit son premier but de la saison. Les remaniements opérés par Ricardo Dioniso dès la 32ème minute (double changement et nouvelle formation tactique) stoppent l’hémorragie, mais ne permettront pas au Stade Lausanne-Ouchy de reconquérir le scénario du match. Son gardien repoussera à la 59ème minute une percée de Kutesa dans les pieds de Bolla, qui inscrit le 3-0. Cinq minutes plus tard, la réduction du score lausannoise signée Ajdini sera la dernière réussite de ce match lors duquel les Grenat ont assuré sans impressionner, poursuivant ainsi leur série d’invincibilité, trois matchs avant de se rendre chez le leader.

Notes des joueurs

Retrouvez ci-dessous nos évaluations des performances individuelles

Mall (7,5): certes, Ajdini a pu marquer parce que le portier grenat a repoussé dans ses pieds une frappe de Kyeremateng. Certes, on a pu se poser des questions sur la communication avec Rouiller à certains moments. Mais c’est une nouvelle prestation très solide de Mall, qui aurait mérité un nouveau blanchissage.

Tsunemoto (9): un nouveau match exceptionnel de la part du latéral, qui a réussi un nombre impressionnant de duels contre l’aile gauche du SLO. Il s’est du reste montré très volontariste en attaque.

Rouiller (7): peu sollicité, le patron de la défense était un peu moins à son aise que lors des dernières rencontres. La communication avec Mall ainsi que certains duels nous ont laissé sur notre faim. Même si, au fond, sa prestation reste globalement correcte.

Séverin (7,5): bien que surpris par la vitesse d’Ajdini sur la réduction du score, le défenseur français a livré une performance dans l’ensemble satisfaisante, face à un adversaire – il est vrai – assez faible.

Mazikou (8,5): le Congolais était partout sur son aile gauche, gagnant de nombreux duels et offrant une fiabilité à toute épreuve. On sent une complicité croissante avec Ondoua, on souhaiterait qu’il en soit de même avec Kutesa.

Bolla (9,5): si on mesure la nette différence de style avec Stevanovic, le Hongrois a également brillé sur l’aile droite de l’attaque genevoise. Passeur, buteur, celui qui est sans doute le joueur le plus polyvalent de l’effectif de René Weiler a brillé de mille feux et marqué cette victoire de son empreinte.

Cognat (8,5): on ne compte plus le nombre de poumons qu’on devrait avoir pour courir autant que Cognat sur un seul match. Très impliqué dans le jeu, le milieu de terrain est celui qui décale le jeu sur Bolla, juste avant que celui-ci n’effectue le centre à l’origine de l’ouverture du score.

Ondoua (9): après quelques prestations préoccupantes, le Camerounais s’est plus que ressaisi, et a offert une performance XXL, signant même sa première réussite depuis son retour au club.

Kutesa (7,5): l’ailier se savait surveillé par Murat Yakin, sélectionneur de l’équipe nationale, présent dans les tribunes. Il était cependant aussi surveillé de près par la défense lausannoise, ne lui laissant qu’une seule occasion de but, celle qui a amené le 3-0, sur une déviation qui l’aura privé d’une nouvelle passe décisive.

Antunes (7): prestation discrète mais correcte du n°10 genevois. Situé en plein coeur du double rideau défensif lausannois et ses 9 joueurs, Antunes a fait parler sa vitesse et sa qualité de passe pour aider son équipe à se faufiler dans le camp vaudois, sans toutefois trouver de réelle faille.

Crivelli (6,5): auteur de l’ouverture du score, l’attaquant français a prouvé qu’il était enfin prêt à en découdre après ses problèmes au dos. Il a cependant rapidement atteint ses limites au sein de la compacte défense vaudoise : difficile à ses coéquipiers de le trouver, difficile pour lui de gagner des duels.

Weiler (8): jouer contre une défense compacte et gérer un avantage au score ont souvent représenté un problème pour le coach grenat, mais pas pour ce match. Pas de mauvaise surprise dans une rencontre gérée tranquillement, en attendant les renforts arrivés en prêt quelques jours plus tôt.

 

Remplaçants: 

Guillemenot (4): difficile d’exister comme attaquant dans un match où l’adversaire accorde la priorité à sa défense. Dans la petite demi-heure où il joué, Guillemenot a très peu touché au ballon, a été sifflé hors-jeu à deux reprises, et raté l’unique occasion à laquelle il a participé.

Magnin (5): on apprécie beaucoup l’engagement du jeune joueur grenat, qui n’a pas ménagé ses efforts, beaucoup moins les nombreuses imprécisions et erreurs qu’il a commises durant ses quelques 24 minutes de temps de jeu.

Stevanovic (3): avec une petite dizaine de minutes de jeu à son actif après une grippe l’ayant tenu à l’écart du dernier match de Super League, l’ailier bosnien n’a eu le temps que de tirer un coup franc à l’orée de la surface, par une frappe qui a effleuré le poteau.

Homme du match

Il a déployé tous ses talents pour contribuer à deux des trois buts de son équipe, tout en offrant une présence aussi calme qu’efficace dans le jeu, Bendeguz Bolla est sans aucun doute le meilleur joueur sur le terrain pour ce match. Le Hongrois a livré une de ses meilleures performances de la saison, de sorte qu’on espère déjà que le SFC sera prêt à passer à la caisse pour convaincre Wolverhampton de le céder définitivement.

Le moment insolite

Il reste 10 minutes à jouer, le speaker annonce que le public dépasse les 7’500 personnes. Un nombre encourageant, car il ne s’agit pas moins que de la 3ème meilleure affluence à domicile cette saison en Super League, derrière les réceptions du Lausanne-Sport et de Young Boys en septembre. La tribune nord se montre toutefois critique, estimant – certainement à juste titre – que le SFC mérite mieux pour les compétitions domestiques, celles justement où les chances d’obtenir un titre sont les plus élevées. À titre d’exemple, un seul match de Super League a attiré plus de 10’000 personnes à la Praille, alors qu’en Europe, même la réception du Sheriff Tiraspol a dépassé les 15’000. Et on ne parle même pas de la Coupe de Suisse…

La citation du jour

« On est sur une belle lancée avec trois victoires consécutives, l’équipe est soudée. Il reste encore beaucoup de matchs et il est trop tôt pour fixer des objectifs, on peut déjà se satisfaire de la 2ème place. »

Dereck Kutesa

L’interview

Les chiffres de la rencontre

les cartons écopés par les Grenat durant cette rencontre. Une première depuis la réception de Grasshopper le 26 novembre dernier.

le nombre de matchs sans défaite en championnat depuis le 30 septembre dernier, une série historique qui commence gentiment à autoriser les espoirs les plus fous.

le nombre de jours depuis le dernier but d’Ondoua pour le SFC, le 14 avril 2021 à Kriens en Coupe de Suisse, avant son départ vers d’autres cieux pendant 2 ans.

l’affluence contre le SLO était la 3ème meilleure du SFC en Super League, derrière les réceptions d’YB et du LS. Aussi surprenant qu’encourageant pour la suite !

Article rédigé par Diego Esteban

Publié le 4 février 2024 à 23h10

Article rédigé par
Diego Esteban

Publié le 4 février 2024 à 23h10

Les derniers articles

Servette FC, c’est magique !

Servette FC, c’est magique !

Les Grenat laissent exploser leur joie, ils mènent enfin au score à la 89ème minute.Crédit photo : Lucarne Grenat @Nino HassaneinServette FC, c'est magique ! À domicile, les Grenat renversent Lugano et remportent 3 points dans un match complètement fou.Le match fut...

Servette Chênois se qualifie en demi-finale de Coupe de Suisse

Servette Chênois se qualifie en demi-finale de Coupe de Suisse

La célébration servettienne sur le but de Paula Serrano.Crédit photo : @Santhosh MuraleedharanServette Chênois se qualifie en demi-finale de Coupe de Suisse À la Fontenette, les Servettiennes sont venues à bout de St-Gall sur le score de 2-1 dans un remake de la...

Un match nul frustrant pour un Servette FC dominant

Un match nul frustrant pour un Servette FC dominant

Un Servette FC soudé n'a pas été suffisant pour remporter le premier duel de cette double confrontation face à Ludogorets.Crédit photo : Lucarne Grenat @Santhosh MuraleedharanUn match nul frustrant pour un Servette FC dominant Les Grenat ne sont pas parvenus à passer...