Yoan Séverin aux côtés de Kastriot Imeri et de Miroslav Stevanovic avant un corner

Servette assure le maintien contre Bâle

Dans une rencontre qui n’a pas atteint des sommets, Servette a obtenu un bon match nul 0-0 contre Bâle à la Praille. Ce point suffit au bonheur des Grenat, qui sont officiellement sauvés.

En roue libre depuis plusieurs semaines, les Servettiens voulaient bien terminer la saison en allant rechercher par eux-mêmes le coussin de sécurité qu’ils ont dilapidé ce printemps. Privée de Vouilloz (suspendu) et Rouiller (blessé), la défense genevoise a été remaniée par Alain Geiger, Severin retrouvant une place de titulaire et Sasso se décalant à droite. Un mal pour un bien? Peut-être, puisque les arrières ont semblé plus vigilants et concentrés que lors de leurs dernières sorties. La première mi-temps ne restera pas dans les annales du football. Le manque de confiance des Rhénans s’est montré criard, eux qui restaient sur une série inhabituelle de contre-performances, n’obtenant qu’une seule victoire lors des sept dernières parties. Le problème, c’est que les Grenat n’affichaient pas une meilleure forme. Les visiteurs ont dès lors possédé le ballon pendant deux tiers du temps, mais n’ont jamais réussi à inquiéter véritablement Jérémy Frick. Quant à son homologue Heinz Lindner, il n’a pas eu beaucoup plus de travail, malgré le pressing incessant de Chris Bédia, dont les prestations sont de plus en plus intéressantes.

Une finition qui pèche

Les Grenat ne parviennent toujours pas à marquer

La pause a fait du bien à Servette. Revigorés, les Genevois se sont créés nombre d’occasions en seconde période, mais la finition, un problème récurrent depuis les départs de Kyei et Schalk, n’a jamais été au rendez-vous. Ronny Rodelin, entré à l’heure de jeu pour Chris Bédia, s’est ainsi retrouvé à plusieurs reprises en position (très) favorable. L’attaquant français n’a pourtant jamais trouvé la faille. Par sa faute dans certains cas, mais aussi et surtout en raison de quelques arrêts de grande classe du portier Heinz Lindner, qui s’affirme toujours plus comme l’une des valeurs sûres de ce championnat. Au final, ce score de 0-0 peut peut-être légèrement frustrer les Servettiens, qui auraient dû inscrire au moins un but. Mais en réalité, l’important est ailleurs: le maintien est assuré, qui plus est en obtenant un blanchissage contre l’actuel deuxième de Super League. Pour une équipe qui n’a pas gagné depuis six matchs maintenant, ce sont des choses qui comptent. Le domaine sportif a donc officiellement réussi sa mission. Au tour des hommes de coulisses de réussir la leur désormais, en ajustant considérablement l’effectif pour assurer un avenir serein au bon travail accompli depuis quatre ans.

La déception de Ronny Rodelin après avoir manqué une occasion

Homme du match – Eric Lafargue

Oui, Timothé Cognat aurait mérité sa place dans cette rubrique, tant il a été au four et au moulin malgré son bandage à la tête, consécutif à un contact en début de match. Mais impossible de ne pas rendre ici hommage à un tout grand Monsieur dont la carrière a pris fin ce jeudi soir. Photographe du club depuis 40 ans, Eric Lafargue a rangé définitivement ses téléobjectifs au vestiaire pour savourer une retraite bien méritée. Si, sur GE-Sports, nous n’avons malheureusement jamais pu bénéficier de son talent pour illustrer nos articles, il a tout de même beaucoup compté dans notre aventure. Lorsque nous débutions notre suivi du Servette FC, à l’époque en Challenge League, nous n’étions bien souvent que très peu de Genevois à rendre compte du club à l’extérieur. La gentillesse d’Eric, ses encouragements et sa passion pour le club ont été des alliés précieux pour nous guider et nous inspirer tout au long de notre découverte des tribunes de presse de l’Helvétie. Au nom de toute la rédaction de GE-Sports, nous te souhaitons Eric, une excellente retraite. Merci pour tout, ta chaleur humaine et ta connaissance illimitée du football vont vraiment nous manquer.

La citation du jour

« Merci pour vos frayeurs, vos remarques et à la saison prochaine! » C’est un Alain Geiger hilare qui a pris congé des journalistes présents en zone mixte, non sans leur adresser au passage un petit tacle sur l’alarmisme exagéré (selon lui) dont ils ont fait preuve ces dernières semaines.

Les chiffres de la rencontre

tirs cadrés du FC Bâle dans ce match. C’est probablement une première dans l’histoire récente. 

C’est également le nombre de minutes disputées par Roggerio Nyakossi, appelé pour l’équipe première alors qu’il était avec les M19 de l’équipe nationale…

cartons jaunes pour Gaël Clichy cette saison. Un carton qui aurait pu rester anecdotique, mais qui pourrait être le dernier de sa longue carrière.

la possession du FC Bâle durant cette rencontre. Une statistique impressionante tant on sait à quel point les hommes d’Alain Geiger monopolisent généralement le ballon.

Le public n’était pas véritablement au rendez-vous pour ce duel qui attire en temps normal les foules.

Les derniers articles

Une pré-saison explosive qui montre de grandes ambitions

Une pré-saison explosive qui montre de grandes ambitions

Les Servettiennes posent pour les photographes avant la rencontre amicale face à la Juventus.Une pré-saison explosive qui montre de grandes ambitions« On est très satisfaits de tout ce qui a été fait »Le Servette FC Chênois Féminin a attaqué sa pré-saison sur les...

Face à YB, Servette subit sa première défaite de la saison

Face à YB, Servette subit sa première défaite de la saison

Un match décisif pour la tête du classementFace à YB, Servette subit sa première défaite de la saison L’équipe d’Alain Geiger tombe pour la première fois du championnat au Wankdorf, face à un Young Boys de très haut niveau.Servette se déplaçait à Berne pour essayer de...

Servette force la décision face à Winterthour

Servette force la décision face à Winterthour

Les Grenat saluent les spectateurs présents au Stade de Genève © Servettiens.chServette force la décision face à Winterthour En ouverture de la 4ème journée de Super League, les Grenat sont finalement parvenus à vaincre le promu grâce à un penalty transformé par...