La première titularisation de Théo Magnin, en milieu central, est une réussite.
Crédit photos : @Servette FC

Servette abandonne une nouvelle victoire en fin de match

Si Servette n’a plus connu la défaite en Super League depuis belle lurette, la victoire commence aussi à lui échapper, malgré de bonnes entames de match.

Pour son premier match après une trêve hivernale qui l’a privé notamment de Vouilloz (Bâle), Bedia (Union Berlin) et Fofana (Winterthour), Servette entame idéalement la rencontre contre les pensionnaires de la Schützenwiese. À la 8ème minute, Kutesa sert Guillemenot pour l’ouverture du score, et à la 30ème, c’est Guillemenot qui permet à Kutesa de doubler la mise. La défense genevoise tient admirablement son rang, et la formule Cognat-Magnin au milieu du terrain convainc. Mais 2-0 est un score qui n’autorise pas à s’assoupir, ce que feront pourtant les Grenat, concédant la réduction du score de Winterthour par Schneider à la 64ème minute. Quand Guillemenot offre le 3-1 à Bolla à la 72ème minute, on pense l’affaire pliée. Mais deux réussites de Turkes (81ème) et Gantenbein (89ème) priveront les Genevois de victoire comme de podium.

Notes des joueurs

Retrouvez ci-dessous nos évaluations des performances individuelles

Mall (6,5): si le portier chypriote ne peut pas être tenu pour responsable de l’entier des buts zurichois, un placement hasardeux sur la première réduction du score accompagnée de nombreuses sorties au poing très dangereuses ternissent une prestation qui aurait pu mériter un blanchissage.

Tsunemoto (6,5): auteur d’une première mi-temps très solide, le latéral japonais a ensuite perdu ses repères, allant participer au jeu beaucoup trop haut sur le terrain, privant souvent ses vis-à-vis de couverture, comme sur le premier but de Winterthour.

Rouiller (7,5): impérial en première mi-temps, le capitaine grenat a évité aux siens de prendre l’eau lorsqu’il avait la responsabilité de défendre, mais s’est précipité à la relance en perdant de nombreux ballons.

Séverin (5,5): plutôt bon en première mi-temps, le défenseur central a laissé beaucoup trop d’espaces à Turkes et Gantenbein dans les dix dernières minutes, des erreurs qui ont été fatales sur les deux derniers buts de Winterthour.

Mazikou (5): performance contrastée pour le latéral gauche du Servette FC, pourtant intraitable en première mi-temps, il a été incapable de contenir les assauts zurichois en seconde mi-temps. Les centres précédant chacun des trois buts des locaux venaient de leur aile droite, le Congolais étant souvent très en retard dans son positionnement.

Stevanovic (7): « passeur du passeur » sur les deux premiers buts de son équipe, le Bosnien a étalé tout son talent dans la construction du jeu offensif. On notera toutefois des limites dans sa participation aux phases défensives, notamment sur le plan physique.

Cognat (7,5): le patron du milieu de terrain genevois a une fois de plus imposé sa présence, en créant le jeu tout comme en participant à l’effort offensif. Très en vue, il n’a toutefois pas tout réussi : il a souvent été en mesure de frapper depuis l’orée de la surface, mais n’a jamais osé le faire.

Magnin (7): la première titularisation du jeune servettien est une réussite, malgré l’exigence imposée à un rôle au milieu de terrain dans un match reposant largement sur les duels. On aurait toutefois espéré des intentions offensives plus franches.

Kutesa (7,5): si ses inspirations peuvent être brillantes, sa capacité à gagner des duels connaît des limites. On le sait capable de les repousser, comme sur l’ouverture du score, mais aussi de les ignorer, comme en témoignent ses nombreuses pertes de balle.

Antunes (7): globalement peu sollicité dans les moments déterminants de la rencontre, le n°10 genevois s’est montré plutôt à l’aise dans son rôle de milieu offensif, même s’il n’a pas déclenché d’action réellement dangereuse.

Guillemenot (9): buteur, deux fois passeur, avec un impact certain dans les duels aériens et dans la construction du jeu offensif. L’attaquant genevois a réussi à faire oublier l’absence de Bedia, jusqu’à sa sortie à la 78ème minute, lorsque Servette menait 3-1…

Weiler (6,5): le technicien grenat n’a pas connu la défaite en championnat depuis septembre, mais n’a pas non plus connu la victoire depuis novembre. Il a ensuite régulièrement vu ses hommes mener au score, avant d’être rejoints. Un schéma qui se répète manifestement trop souvent.

 

Remplaçants: 

Bolla (6,5): le milieu hongrois pensait avoir assuré la victoire aux siens en inscrivant un bijou de but sur le 3-1, même si cela n’a pas suffi. Son arrivée a permis de sortir un Kutesa progressivement gagné par la fatigue, mais il n’a pas réellement pu tirer son épingle du jeu, tant les remplaçants à vocation offensive ont échoué.

Lele Diba (4): entré en même temps que Bolla, le jeune Sénégalais a eu de la peine à exister dans cette fin de match qui appartenait quasi entièrement aux Zurichois. Message à ses coéquipiers : quand on possède un joueur de 1m95, il faut chercher ses têtes…

Crivelli (2): on le savait tout juste revenu d’une absence pour problèmes de dos, il a donné l’impression de ne pas avoir encore guéri. Loin de l’impact dont on le sait capable, l’attaquant français n’a pas montré beaucoup de bonnes intentions.

Touati (2,5): entré en même temps que Crivelli, l’ancien M19 de l’OL et du PSG n’a pas non plus montré grand-chose, hormis une action dans la surface qui n’a pas abouti, à un moment où tenter d’inscrire un 4ème but était nécessaire.

Homme du match

Au moment où Servette pleure le départ d’un de ses meilleurs buteurs du XXIème siècle, Jérémy Guillemenot continue de justifier la confiance qui lui avait été accordée à son arrivée l’été dernier, bien qu’il soit entré tardivement dans sa saison. Après son doublé contre Bâle en novembre, il signe une nouvelle performance de rang en contribuant aux trois réussites genevoises.

Le moment insolite

Logique d’un point de vue écologique, l’absence de pelouse chauffée à la Schützenwiese a une fois de plus eu raison du calendrier de la rencontre hivernale entre Winterthour et Servette, un an après un report similaire. Avec les conséquences que l’on sait sur la disponibilité des fans genevois pour traverser le pays un mardi soir. Au moins, cette fois-ci, Lucarne Grenat a pu s’y rendre pour couvrir la rencontre.

Les chiffres de la rencontre

le nombre d’ex-joueurs d’une équipe venu représenter l’autre : Boubacar Fofana, qui a rejoint les zurichois cet hiver, et… René Weiler, ancien joueur de Winterthour !

le nombre de nuls consécutifs en championnat pour Servette, tous en ayant pourtant mené au score.

le nombre de matchs consécutifs sans défaite en championnat pour les Grenat, une série qui a débuté contre… Winterthour (2-2 à la Praille).

le nombre de matchs sans défaite contre Winterthour pour le Servette FC, une série en cours depuis 2017.

Article rédigé par Diego Esteban

Publié le 24 janvier 2024 à 11h20

Article rédigé par
Diego Esteban

Publié le 24 janvier 2024 à 11h20

Les derniers articles

Servette FC, c’est magique !

Servette FC, c’est magique !

Les Grenat laissent exploser leur joie, ils mènent enfin au score à la 89ème minute.Crédit photo : Lucarne Grenat @Nino HassaneinServette FC, c'est magique ! À domicile, les Grenat renversent Lugano et remportent 3 points dans un match complètement fou.Le match fut...

Servette Chênois se qualifie en demi-finale de Coupe de Suisse

Servette Chênois se qualifie en demi-finale de Coupe de Suisse

La célébration servettienne sur le but de Paula Serrano.Crédit photo : @Santhosh MuraleedharanServette Chênois se qualifie en demi-finale de Coupe de Suisse À la Fontenette, les Servettiennes sont venues à bout de St-Gall sur le score de 2-1 dans un remake de la...

Un match nul frustrant pour un Servette FC dominant

Un match nul frustrant pour un Servette FC dominant

Un Servette FC soudé n'a pas été suffisant pour remporter le premier duel de cette double confrontation face à Ludogorets.Crédit photo : Lucarne Grenat @Santhosh MuraleedharanUn match nul frustrant pour un Servette FC dominant Les Grenat ne sont pas parvenus à passer...