La célébration des Grenat à la suite du premier but

(Photo de Thomas Erbrich)

Les Grenat qualifiées en finale après un suspense intenable

Dans une rencontre sous haute tension, le match nul (2-2) a suffi aux Servettiennes pour atteindre à nouveau la dernière marche du championnat. La victoire 2 à 1 au match aller s’est donc révélée essentielle lorsque les Brodeuses sont parvenues à recoller au score.

C’est de nouveau une bataille sans merci que se sont livrées Genevoises et St-Galloises au stade de la Fontenette, mais cette fois -ci ce sont bien les premières qui ouvrent le score dès la onzième minute. Marquée de près sur l’aile droite, Coumba Sow fait un superbe travail pour conserver le ballon et parvient à trouver Monica Mendes. Le centre de cette dernière traine dans les seize mètres devant les pieds de Laura Tufo qui place magnifiquement sa frappe, ne laissant aucune chance à la portière adverse. Douze minutes plus tard, Elodie Nakkach récupère brillamment la balle pour ensuite se frayer un chemin en slalomant parmi la défense des Brodeuses. Elle parvient à servir Alice Berti sur le côté droit qui parvient à son tour à centrer au ras du sol et trouver Sow. Cette dernière n’a pas le temps de se retourner, mais réussi néanmoins à passer en retrait pour Nakkach qui arme une sublime fusée imparable qui termine sa course dans les filets.  Avec le but d’avance déjà acquis au match aller, les Servettiennes se retrouvent donc avec trois longueurs d’avance au bout de 25 minutes de match et semblent s’être assurées la place en finale. Mais ce sont au contraire les St-Galloises qui vont se réveiller et y mettre l’envie pour garder leurs chances. Ainsi, à la 36ème minute, les Vertes avancent bien dans le camp genevois à l’aide d’une combinaison en une touche de balle, au terme de laquelle la capitaine Karine Bernet parvient à servir Eva Bachmann par-dessus la défense grenat. Laquelle à son tour tente un lob culoté par-dessus la gardienne servettienne pour faire mouche. Un superbe enchainement qui permet donc aux St-Galloises de réduire le score et de croire encore en leur chances de finale. De leur côté, les Genevoises auront de nouveau une belle occasion d’aggraver le score en fin de première mi-temps, quand Berti s’envole vers les buts, éliminant une adversaire au passage et tente un tir des 25 mètres qui s’écrasera malheureusement sur le montant st-gallois. Malgré ses efforts, Sow ne parviendra pas à remettre le rebond malchanceux pour convertir la chance en but. Le score en restera donc là à la pause, avec un Servette Chênois qui conserve deux longueurs d’avance sur la finale.

Une deuxième mi-temps qui tient le suspense jusqu’au bout

La deuxième partie de match démarre avec une énorme occasion grenat. Nakkach récupère un nouveau ballon st-gallois et tente une énorme frappe des trente mètres qui cette fois-ci s’écrase sur la latte. La gardienne des Vertes peut donc décidément remercier son cadre qui l’a déjà aidé à deux reprises durant ce match. Alice Berti, qui récupère le rebond tente sa chance à son tour de l’autre côté de la surface de réparation, cependant son tir manque de précision et termine sa course en sortie de but. Malgré les occasions, les Servettiennes ne parviennent pas à concrétiser, et pire encore, à la 53ème minute, c’est bien le camp opposé qui va faire mouche. En effet, l’action est lancée par la meneuse de jeu des Brodeuses, Yael Aeberhard qui parvient à trouver Eva Bachmann sur le côté gauche qui à son tour centre en direction de Fiona Batliner, faisant une course jusqu’au point de penalty. Cette dernière profite d’une mésentente entre la potière genevoise et Agata Filipa pour égaliser et ramener du suspense dans ce match. Les Grenat auront l’occasion de marquer un nouveau but pour se mettre à l’abris des St-Galloises lorsque, sur corner, le tir de Nakkach se fait contrer dans la surface de réparation par la main de Karine Bernet, résultant en un penalty en faveur du SFCCF. Malheureusement, la frappe de Daïna Bourma, pourtant bien placée, manque un peu de puissance, ce qui donne l’occasion à Nadine Böhi de la détourner en corner, maintenant ainsi la tension jusqu’à la fin de la rencontre. Pourtant, malgré quelques décisions arbitrales litigieuses, les Servettiennes réussiront à conserver le score jusqu’au bout et se qualifient ainsi en finale grâce à leur victoire au match aller. Elles retrouveront donc le FC Zürich le 2 juin au Kybunspark pour clôturer le championnat dans un match qui aura des allures de revanche sur la finale de l’année dernière, dont l’issue, au terme de la séance de tir au buts, avait brisé le cœur des Grenats les privant du titre.

Coumba Sow en face à face avec une défenseure st-galloise

(Photo de Thomas Erbrich)
Photo de Santhosh Muraleedharan

Femme du match: Elodie Nakkach

En plus de faire un travail de récupération remarquable particulièrement primordiale durant cette rencontre à haute tension, Elodie Nakkach a également constitué un atout de poids dans la distribution de la balle. En effet, le schéma tactique l’a fait descendre au niveau de la défense centrale, pour ensuite servir ses coéquipières, souvent à l’aide de longues passes bien dosées. De plus, ses frappes de loin se sont révélées extrêmement dangereuses, échouant à plusieurs reprises sur le cadre st-gallois. Son bijou de but est l’expression de toutes ses qualités, puisque c’est elle qui récupère le ballon à l’origine de l’action, puis le distribue vers Berti pour ensuite le retrouver dans l’axe et envoyer une sublime frappe dans les filets.

La citation du jour

« Déjà on doit faire plus que 2-2. On n’a pas gagné, on a fait match nul, mais on est qualifiées en finale. On a eu des occasions. On a eu des lucarnes, poteaux, penaltys, donc c’est à nous de les mettre, mais on dirait qu’on aime bien jouer avec le feu. C’est juste que si on met les occasions on est contents avec la prestation. On est bien rentrées dans leur combat, ce qu’on avait pas fait la semaine dernière, donc c’est déjà mieux, mais maintenant il faut juste être plus efficaces.  »  

Coumba Sow

« On savait qu’on avait déjà gagné le match aller que 2-1. Il ne fallait pas sous-estimer St-Gall, on a bien vu aujourd’hui qu’elles avaient vraiment beaucoup d’envie. Nous aussi, mais c’est parfois pas forcément simple de garder le score. Je crois qu’en ressortant des vestiaires à la mi-temps, on a un petit peu perdu le rythme, mais on s’est vite quand même reprises en main. Donc, je crois que c’est le mental surtout qui a joué ce soir. On savait que le match nul ça suffisait aussi, même si pour le public on aurait bien voulu gagner et donner moins de stress. Mais, voila je suis soulagée et contente d’être en finale. » 

Sandrine Mauron

Les chiffres de la rencontre

Depuis sa montée en LNA en 2018, c’est la 4ème fois en 5 saisons que le Servette Chênois va jouer le titre. La première étant la saison 2019-20, écourtée par le covid-19 pendant laquelle le SFCCF trônait à la tête du championnat avant l’arrêt de la compétition. Le club finira par remporter son premier titre officiel l’année suivante, mais la saison dernière avec l’arrivée des play-offs et malgré une première place en saison régulière, le FC Zürich était venu jouer les troubles fêtes en finale en remportant le titre aux penaltys. Un souvenir amer bien présent dans la mémoire de nombreuse joueuses grenat qui tenteront de prendre leur revanche le vendredi 2 juin au Kybunspark.

Le club genevois continue sa saison sans défaite en ajoutant un 27ème match d’affilé à la série. Le match nul du jour ne constitue que la 3ème occurrence de la saison, les 24 autres rencontres ayant toutes été remportées par le SFCCF. Il ne reste donc plus qu’un seul et unique match pour mettre fin à l’invincibilité du Servette- Chênois cette saison : la finale au Kybunspark, qu’il ne faudra absolument pas perdre.

Avec les buts encaissés du jour, Servette Chênois totalise à présent 19 buts encaissés toute la saison et reste ainsi l’équipe avec la meilleure défense du championnat. En effet, son dauphin le FC Zurich, en a encaissé quatre de plus et culmine donc à 23 buts encaissé.

Le nombre de spectateurs présents à la Fontenette pour assister à cette rencontre. Un chiffre qui fait plaisir à voir et qui laisse espérer une grande présence genevoise pour encourager le SFCCF en finale le 2 juin, malgré un horaire (un vendredi soir) et un lieu (St-Gall) peu pratique.

Article rédigé par Alik Garibian

Publié 29.05.23 à 18h00

Article rédigé par
Alik Garibian

Publié 29.05.23 à 18h00

Les derniers articles

Les Servettiennes obtiennent leur premier doublé !

Les Servettiennes obtiennent leur premier doublé !

Sandrine Mauron a décoché la première frappe cadrée avant d'ouvrir le score.Crédit photo : Lucarne Grenat @Mathéo SalgadoLes Servettiennes obtiennent leur premier doublé ! En triomphant 3-1 du FC Zurich Frauen, le Servette FC Chênois Féminin obtient à Thoune le...

Brigante : « Il faut que le niveau global de la ligue monte »

Brigante : « Il faut que le niveau global de la ligue monte »

Troisième président du club cette saison, Yoann Brigante a pris ses fonctions en janvier 2024Crédit photo : Lucarne Grenat @Mathéo SalgadoBrigante : « Il faut que le niveau global de la ligue monte » Yoann Brigante est Président du Servette FC Chênois Féminin (SFCCF)....