Les Grenat en attante d’un coup de pied arrêté.

Photo de Nino Hassanein

Festival de buts à la Fontenette !

Servette Chênois confirme sa qualification en demi-finale de playoff de la plus belle des manières en écrasant Aarau 8 à 1. Une sacrée démonstration avant d’aller affronter St-Gall.

Le SFCCF avait déjà une confortable avance avant même le début de la rencontre, ayant battu le club argovien 4 à 0 au match aller. La qualification ainsi quasiment assurée, les Servettiennes n’ont toutefois pas levé le pied. En effet, fidèles à leurs habitudes, elles abordent le match en imposant directement une forte intensité. Les assauts genevois s’enchainent et la défense suisse-allemande ne peut que maladroitement tenter d’éloigner le danger avant de subir une nouvelle offensive. Il faudra tout de même attendre jusqu’à la 15ème minute pour assister à l’ouverture du score. C’est un long ballon d’Elodie Nakkach qui vient trouver Natalia Padilla démarquée sur l’aile droite. Cette dernière fait jouer sa vitesse pour devancer la défense argovienne avant de déposer le ballon dans les filets d’une jolie frappe croisée. Par la suite, la domination grenat continue sur le terrain, mais manque de peu de faire mouche, notamment grâce à une performance exceptionnelle de la gardienne Noemi Benz dans les cages argoviennes, qui prive Padilla puis Saoud d’une occasion d’aggraver le score. Malgré cela, les joueuses du FC Aarau Frauen peinent à se montrer dangereuses dans le camp servettien. L’une de leur action va cependant tout de même finir par trouver le fond des filets à la 34ème minute, lorsque Mara Tauriello parvient à servir Sina Reinschmidt. Le centre de cette dernière va malheureusement être dévié par Thaïs Hürni, la dirigeant dans le but genevois. Ce coup de malchance permet donc aux Argoviennes d’égaliser sans jamais avoir tiré dans les cages servettiennes. Mais leur joie sera de courte durée. En effet, seulement six minutes plus tard, Padilla s’échappe sur le côté gauche et parvient à trouver Maéva Clémaron dans les seize mètres,  laquelle place intelligemment son tir de manière à tromper son vis-à-vis ainsi que la portière argovienne. La milieue de terrain grenat remettra ça à la toute fin de la première mi-temps. Cette fois-ci servie par Sandrine Mauron, elle jongle avec sa première touche puis reprend la balle de volée pour envoyer une fusée au fond des filets. Le score est donc de 3 à 1 à la mi-temps. Les Argoviennes semblent s’en être plutôt bien sorties en vue des circonstances, mais leur cauchemar ne fait que commencer.

Un Servette Chênois avec une soif de buts insatiable au retour des vestiaires

La seconde mi-temps débute avec une énergie encore plus intense qu’en début de match côté servettien. Les assauts genevois reprennent avec Coumba Sow qui ne parvient juste pas à tromper Noémi Benz en un contre un. Mais ce n’est que partie remise pour l’internationale suisse qui, bien lancée par Nakkach, revient à la charge une minute plus tard pour mettre une frappe croisée imparable au fond des filets. À la 62ème, la connexion Nakkach – Sow va faire de nouveaux dégâts. La passe de la première trouve la deuxième en bonne position qui va ensuite éliminer deux adversaires avant de tromper la portière argovienne. Le ballet dévastateur des Grenat continue ensuite avec l’excellente entrée en jeu d’Amina Muratovic. Dès sa première touche de balle, celle-ci offre une passe décisive à Padilla qui ne fera qu’une bouchée de Noémi Benz. À la 78ème , la Polonaise signera même le triplé, cette fois-ci grâce à la passe d’Imane Saoud qui lui met un caviar dans les pieds. Il ne faudra que trois minutes de plus à cette même Saoud pour danser autour des quatre défenseures argoviennes, qui la marquaient à l’orée des seize mètres, et servir une Paula Serrano complètement laissée seule dans la panique. Cette dernière n’a plus qu’à tirer au but pour apporter sa pierre à l’édifice servettien du jour. Les Genevoises en roue libre ne seront arrêtées que par le coup de sifflet final. Le score est sans appel : 8 à 1. Le SFCCF se qualifie donc pour la suite des playoffs en conquérant, ne faisant preuve d’aucune merci. Une manière de donner le ton pour le match de demi-finale la semaine prochaine les opposant à St-Gall, 4ème du championnat.

Coumba Sow célébrant son premier but du jour.

Photo de Nino Hassanein

Femme du match: Natalia Padilla

Avant tout, il nous faut bien saluer la performance collective des Servettiennes, ainsi que le nombre de performances individuelles, comme celle d’Elodie Nakkach (3 assists), Maéva Clémaron (2 buts), Coumba Sow (2 buts) ou encore Imane Saoud (2 assists), tout simplement prodigieuses. Cela dit, comment ne pas nommer Natalia Padilla femme du match ? La Polonaise était directement impliquée dans quatre des 8 buts grenat du jour avec son triplé et sa passe décisive sur le premier but de Clémaron. Elle continue ainsi sa course à la tête du classement des buteuses, totalisant maintenant 20 buts en championnat, un de plus que sa dauphine du FC Zürich, Fabienne Humm.

Le moment insolite

À la fin du match, une petite fille est venue proposer une part de tiramisu à tous les journalistes présents. L’occasion pour la fillette à la curiosité débordante de nous poser la question élémentaire : « C’est quoi une interview ? ». Pas sûr que notre réponse ne l’ait convaincue, néanmoins elle remporte sans conteste le titre du moment le plus choupi de la saison.

La citation du jour

« C’est quoi une interview ? « 

La petite fille du Tiramisu

Les chiffres de la rencontre

Malgré le nombre impressionnant de buts dans cette rencontre, celle-ci n’est pourtant que troisième sur le classement des matchs du SFCCF avec le plus de buts cette saison. En effet, Servette Chênois avait fait mieux en coupe à deux reprises, d’abord face au FC Küssnacht (12-0) puis contre le FC Will 1900 (9-1). Il faut toutefois préciser que ces deux équipes jouent toutes les deux en LNB.

Comme le nombre de rencontres où une Servettienne a marqué plus d’un but au cours de celle-ci. Une sixième qui compte triple, puisqu’avec le triplé de Padilla et les doublés de Clémaron et Sow, elles sont trois à avoir fait trembler les filets plusieurs fois. C’est d’ailleurs la première fois cette année en championnat qu’elles sont plusieurs Grenat à marquer plus d’une fois.

Avec 12 buts marqués cumulés sur les deux matchs de quart de finale, Servette Chênois est le club qui a le plus marqué à cette étape de la compétition, devant le FC Zürich qui en a mis 8 et le FC St-Gall qui en totalise 7.

Toujours invaincu cette saison, le SFCCF comptabilise à présent 25 matchs sans défaite en comptant les matchs de championnat et de Coupe. Un chiffre d’autant plus impressionnant quand on sait qu’elle ne contient que deux matchs nuls, élevant le nombre de victoires grenat de cette saison à 23.

Article rédigé par Alik Garibian

Publié le 14.05.23 à 18h38

Article rédigé par
Alik Garibian

Publié le 14.05.23 à 18h38

Les derniers articles

Les Lucernoises résistent (encore) à Servette

Les Lucernoises résistent (encore) à Servette

Les Servettiennes ont su rester solidaires pour venir à bout de la compacte défense lucernoise.Crédit photo : @ Nathalie DurgnatLes Lucernoises résistent (encore) à Servette ! Vendredi 24 novembre, les joueuses Grenat se déplaçaient au Leichtathletikstadion Hubelmatt...

Les Grenates s’imposent en patronnes chez le leader

Les Grenates s’imposent en patronnes chez le leader

Paula Serrano fête l'ouverture du score d'un lob somptueux.Crédit photo : Lucarne Grenat @Santhosh MuraleedharanLes Grenates s'imposent en patronnes chez le leader Le temps que les Zurichoises ont pris pour entrer dans ce match leur a été fatal. Les Servettiennes...

Servette continue de briller en s’imposant 4-1 contre le FC Bâle.

Servette continue de briller en s’imposant 4-1 contre le FC Bâle.

Enzo Crivelli en pleine courseCrédit photo : @Servette FCServette brille encore et s'impose contre le FC Bâle 6 sur 6 pour Servette qui continue sur sa lancée du mois d’octobre, invaincus depuis le 5 octobre dernier et le déplacement à Rome. Les grenats n’ont pas...