En offrant le 2-0 à Bedia, Tsunemoto pensait avoir fait le plus dur…
Crédit photo : @Servette FC (photo d’archive)

Lugano prive le SFC d’une dernière victoire en 2023

Même en connaissant son meilleur début de saison depuis la création de la Super League, Servette n’est pas parvenu à surmonter la « malédiction luganaise » à la Praille.

L’enjeu était limité pour deux équipes déjà assurées de passer l’hiver à l’intérieur du top-6, un rang permettant de viser les places européennes en fin de championnat. Sauf en cas de défaite, Lugano pouvait dépasser Lucerne pour grimper à la 5ème place et rester à cinq points du podium. Avec une victoire, Servette pouvait rejoindre Saint-Gall à la 2ème place et rester à cinq points de Young Boys. Mais les deux adversaires du jour accusent une grande fatigue à l’issue d’une première moitié de championnat très chargée (déjà 30 matchs joués cette saison pour le SFC !), jouant sur trois compétitions simultanées. Et si l’infirmerie genevoise compte encore Mall, Crivelli et Douline dans ses rangs, celle des Tessinois est bien plus garnie.

Le match se déroule comme toujours avec le Lugano de Croci-Torti : les Grenat maîtrisent le jeu, les Bianconeri flairant la moindre opportunité de contre-attaque, et défendant de manière très dure avec de nombreux arrêts de jeu. Servette trouve péniblement la faille, comme avec Cognat qui tire depuis l’extérieur de la surface à la 13ème minute. Le match est débloqué à la 25ème minute, lorsque Bedia reçoit un centre des pieds Ondoua, avant de se faire faucher par Saipi dans la surface. L’attaquant ivoirien – qui jouait peut-être son dernier match en grenat – transforme le penalty. Mais il ne faut jamais s’assoupir face à Lugano, et à la 29ème minute, une contre-attaque fulgurante voit Vladi arriver seul face à Frick, mais le portier genevois arrête sa tentative avec conviction. Puis à la 39ème, Tsunemoto délivre sa toute première passe décisive pour le 2-0 inscrit par Bedia, celui-ci prenant ainsi seul la tête du classement des buteurs de la ligue.

Un immense Steffen conserve l’invincibilité

Lugano n’a jamais perdu à la Praille. Cette habitude fut confirmée samedi en raison de la performance XXL de l’international suisse, qui a délivré deux passes décisives pour permettre à son équipe de revenir au score.

Sous Alain Geiger, Lugano était la bête noire de Servette. Et malgré une victoire au Cornaredo lors de la 10ème journée, les pronostics ont une fois de plus été déjoués. Le héros des Tessinois se nomme Renato Steffen, qui joue parfaitement son coup lorsqu’il pique un centre pour Vladi à la 53ème minute pour la réduction du score. Le jeu devient ensuite beaucoup plus brutal, et on a peur pour Ondoua à la 65ème minute lorsqu’il reste longuement au sol suite à une faute de Nkama. L’international camerounais pourra ensuite se relever, et la VAR ordonnera l’expulsion de son agresseur. À 11 contre 10, on est loin d’être rassurés et on souhaite aux Grenat de rester dans leur match. Mais à la 83ème minute, Ondoua écopera d’un 2ème jaune, la fin du match se jouera à 10 contre 10 ! Et sur le coup franc qui suit, Steffen déposera la balle sur la tête d’El Wafi pour l’égalisation. Servette a de quoi nourrir des regrets, le pied de Rouiller n’ayant pas été assez ferme pour reprendre le centre de Guillemenot sur la dernière action du match…

Cette rencontre a le mérite de mettre en évidence la marge de progression qui se présente aux Genevois pour le reste de la saison, avec un point d’interrogation sur la maîtrise des duels au milieu de terrain. En revanche, elle confirme le réalisme des dirigeants grenat en début de saison : avec sept points de retard sur le leader Young Boys, on ne peut pas (encore) se considérer comme un candidat réaliste au titre. Côté positif, il faut relever que ce nul représente le 12ème match consécutif sans défaite dans les compétitions domestiques : Servette n’a pas perdu contre un club suisse depuis le 24 septembre ! Cette belle série conclut ainsi une année 2023 fantastique, la meilleure depuis 20 ans. Et si l’avenir n’est pas tout rose, comme en témoigne l’incertitude autour de l’avenir de Chris Bedia (meilleur buteur de la ligue et candidat au titre de meilleur joueur de l’année), il est à tout le moins européen, une double confrontation contre les Bulgares de Ludogorets étant prévue pour février.

Passeur puis expulsé. Match contrasté pour Gaël Ondoua.
Crédit photo : Lucarne Grenat @Nino Hassanein (photo d’archive)

Homme du match

Qui d’autre que Chris Bedia ? L’attaquant ivoirien a inscrit ce samedi son premier doublé depuis le 22 juillet et la première journée du championnat contre Grasshopper, prenant ainsi la tête du classement des meilleurs buteurs du championnat devant Okita (Zurich) et Nsame (YB). Très sollicité depuis la blessure d’Enzo Crivelli, temporairement cumulée à celle de Jérémy Guillemenot (maintenant de retour), l’artilleur du Servette FC est en très grande forme. On ne peut qu’espérer qu’il souhaite au moins terminer la saison à la Praille, sachant que dès cet hiver, sans renouvellement de contrat, il partira libre ailleurs…

Crédit photo : Lucarne Grenat @Nino Hassanein (photo d’archive)

Le moment insolite

Impossible de raconter ce match sans évoquer la fermeture de la tribune nord. Prononcée suite aux heurts aux alentours de la Tuilière lors du derby du lac, cette sanction applique les nouvelles mesures de la SFL pour lutter contre les violences liées aux matchs. Cette stratégie questionne toutefois sur de nombreux aspects : la responsabilité des organisateurs en amont des rencontres, le rôle de la police sur place, et le dialogue entre les autorités, la SFL et les clubs. Avec les conséquences que l’on sait sur l’accès aux rencontres, les revenus de billetterie et l’ambiance dans les stades. Sans oublier que le prochain derby, prévu le 10 mars, sera à huis clos…

Crédit photo : Daniel Visentini

La citation du jour

« Ça reste une déception, mais il faut relever que l’équipe a fait beaucoup de progrès. »

René Weiler

L’interview

La réaction de René Weiler

Propos recueillis par Tibor Lussi

Les chiffres de la rencontre

Le nombre de victoires servettiennes contre Lugano au stade de Genève ! La dernière victoire à domicile remonte au 3 mars 2002 aux Charmilles, lorsque l’équipe était sous les ordres de Lucien Favre.

Les cartons rouges distribués lors de ce match. Avec celui infligé à Ondoua, le total de rouges du SFC cette saison s’élève à 4, soit autant que sur l’entier de la saison 2022-2023.

Le nombre de buts marqués pour le SFC en 2023 par Chris Bedia : 22 en championnat, 2 en coupe et 4 en Europe. Immense !

La bien triste affluence d’une rencontre marquée par les restrictions d’accès décidées par les autorités, en particulier la fermeture de la tribune nord.

Article rédigé par Diego Esteban

Publié le 20 décembre 2023 à 14h40

Article rédigé par
Diego Esteban

Publié le 20 décembre 2023 à 14h40

Les derniers articles

Servette FC, c’est magique !

Servette FC, c’est magique !

Les Grenat laissent exploser leur joie, ils mènent enfin au score à la 89ème minute.Crédit photo : Lucarne Grenat @Nino HassaneinServette FC, c'est magique ! À domicile, les Grenat renversent Lugano et remportent 3 points dans un match complètement fou.Le match fut...

Servette Chênois se qualifie en demi-finale de Coupe de Suisse

Servette Chênois se qualifie en demi-finale de Coupe de Suisse

La célébration servettienne sur le but de Paula Serrano.Crédit photo : @Santhosh MuraleedharanServette Chênois se qualifie en demi-finale de Coupe de Suisse À la Fontenette, les Servettiennes sont venues à bout de St-Gall sur le score de 2-1 dans un remake de la...

Un match nul frustrant pour un Servette FC dominant

Un match nul frustrant pour un Servette FC dominant

Un Servette FC soudé n'a pas été suffisant pour remporter le premier duel de cette double confrontation face à Ludogorets.Crédit photo : Lucarne Grenat @Santhosh MuraleedharanUn match nul frustrant pour un Servette FC dominant Les Grenat ne sont pas parvenus à passer...