Les Grenat ne trouvent toujours pas la solution contre Winterthour
Crédit photo : @Servette FC (image d’archive)

Les Grenat reviennent bredouilles de Winterthour

Dans cet affrontement entre deux des meilleures équipes de Suisse depuis début 2024, il a fallu patienter longtemps pour assister à du beau football. Les Zurichois ont coiffé au poteau un Servette pourtant dominateur, sur le score de 1-0.

Au retour de la trêve, et malgré plusieurs blessés, c’est le FC Winterthour qui est le mieux entré dans son match. Les combinaisons entre l’ex-grenat Fofana et le nouveau venu Baroan ont donné le tournis à la défense genevoise, mais c’est le pressing zurichois qui a fait le plus de ravages. Si les hommes de Weiler ont l’habitude d’adversaires pratiquant un pressing intense, ceux de Rahmen ont particulièrement ciblé Ondoua et Cognat, les mettant souvent en difficulté. Après une première mi-temps terne et fermée, les Grenat commençaient à prendre l’ascendant, obtenant même un penalty à la 49ème minute. Auteur d’un doublé à Lucerne – dont un penalty – Nishimura a cette fois-ci manqué de précision, effleurant simplement la transversale des buts adverses. Puis à la 73ème minute, le nouvel entrant Ltaief trouve un Gantenbein complètement seul à l’orée de la surface, qui trompe Mall pour l’ouverture du score. Malgré des changements très offensifs de la part de Weiler, cette défaite est le résultat d’un milieu de terrain qui a offert davantage d’opportunités à son adversaire qu’à ses coéquipiers, et pousse Servette à rester dans le sillage de Young Boys, tout en voyant Lugano se rapprocher dangereusement au classement.

Notes des joueurs

Retrouvez ci-dessous nos évaluations des performances individuelles

Mall (6): peu de travail pour le portier, son seul duel perdu ayant décidé de l’issue du match. Il n’a toutefois pas offert tous les gages de stabilité, l’addition aurait pu être plus salée en raison de lacunes dans la communication avec sa défense.

Tsunemoto (6,5): très sollicité, le latéral droit du SFC a une fois de plus bien géré les duels au sol, mais a été plusieurs fois à la peine, et en panne d’idées sur le plan offensif.

Rouiller (7): le défenseur central grenat a réussi une prestation discrète mais efficace, contraignant les Zurichois à tirer de loin depuis l’axe.

Séverin (6): l’autre défenseur central du Servette FC a globalement tenu son rang, mais s’est montré brouillon à la relance, ses longs ballons ne trouvant que rarement preneur.

Mazikou (7): malgré une petite part de responsabilité sur l’ouverture du score, lorsque personne ne couvrait le flanc gauche, il faut reconnaître au latéral une prestation assez solide, marquée par un certain effort offensif.

Stevanovic (6.5): l’ailier bosnien s’est bien battu dans un match compliqué, et s’il n’a pas tout réussi, et même engendré un petit déchet technique, il a bien contribué aux actions offensives de son équipe.

Ondoua (6): le général était assiégé au milieu de terrain, et a tant bien que mal réussi à imposer son physique, mais c’est bien dans sa zone que le SFC s’est le plus mis en difficulté.

Cognat (5): le milieu français a été totalement tenu en échec par les Zurichois, perdant la majorité de ses duels, se plaçant de façon hasardeuse et manquant de percussion en attaque.

Bolla (5.5): le polyvalent international hongrois a connu quelques bonnes phases, mais s’est montré particulièrement à la peine dans les duels.

Antunes (6): le n°10 du Servette FC a également perdu de nombreux duels, mais on saluera sa contribution précieuse à la construction offensive de son équipe.

Nishimura (6.5): se battant bien pour créer le danger devant Marvin Keller, le Japonais n’a pas été tout à fait à l’aise dans les duels, et a manqué un penalty qui aurait pesé lourd.

Weiler (6): le coach grenat a opéré – à raison – des changements offensifs lorsque la montre s’approchait du terme de la partie, mais n’a pas réussi à gérer un match dans lequel ses milieux étaient aux fraises.

 

Remplaçants: 

Crivelli (5.5): l’attaquant français a plutôt bien réussi les quelques actions dans lesquelles il était impliqué, même s’il a été très peu sollicité à partir de son entrée en jeu à la 67ème minute.

Kutesa (6): également entré à la 67ème minute et revenant de sa première sélection en équipe nationale, l’ailier grenat a été plutôt bon, réussissant tant ses dribbles que ses passes les rares fois où il pouvait s’illustrer.

Guillemenot (4): entré à la 75ème, l’attaquant genevois n’a touché que six ballons en une vingtaine de minutes, offrant très peu de solutions à son équipe.

Bronn (N/A): le défenseur tunisien entré à la 84ème minute n’a touché que cinq ballons, trop peu pour une évaluation précise.

Homme du match

Meilleur joueur servettien sur le terrain contre Winterthour, Bradley Mazikou fait régulièrement vive un cauchemar à ses adversaires directs. Le latéral congolais avait été chargé de remplacer Gaël Clichy, et s’est rapidement imposé comme titulaire après une période d’acclimatation. S’il ne brille pas de mille feux à chaque match, il forme avec Tsunemoto et Rouiller une des meilleures défenses du pays. Il ne se contente pas de défendre : on a également vu Mazikou tenter quelques percées dans la surface adverse !
Crédit photo : Lucarne Grenat @Santhosh Muraleedharan (image d’archive)

Le moment insolite

On se réconforte comme on peut : après une défaite rageante qui pousse l’équipe de Lucarne Grenat à entamer les longues heures de route vers Genève dans une ambiance maussade, un détour par les food-trucks de la Schützenwiese permet de s’offrir une portion de certaines des meilleures frites du pays. Si un jour vous allez voir un match du FC Winterthour, par exemple en demi-finale de coupe de Suisse le 28 avril contre le Servette FC, pensez à déguster le haut de gamme des stades de Suisse !
Crédit photo : @Servette FC (image d’archive)

La citation du jour

« On ne peut rien reprocher à Taki (Takuma Nishimura). Je pense que c’est le match qui est comme ça : on n’a pas marqué les occasions qu’on a eues. »

Alexis Antunes

L’interview

Les chiffres de la rencontre

Le nombre de victoires de Servette contre Winterthour cette saison, une statistique à changer au plus tard le 28 avril prochain en demi-finale de Coupe de Suisse…

Le nombre de défaites cette saison en Super League pour Servette, après celles contre Young Boys, Lucerne et Yverdon (deux fois).

L’année de la dernière saison à l’issue de laquelle le FC Winterthour occupait la quatrième place, soit il y a 50 ans !

Le public présent dans les travées de la Schützenwiese, un stade bouillant qui soutient son équipe dans cette saison fantastique pour le FC Winterthour.

Article rédigé par Diego Esteban

Publié le 1er avril 2024 à 12h00

Article rédigé par
Diego Esteban

Publié le 1er avril 2024 à 12h00

Les derniers articles

Les Zürichoises mettent fin à l’invincibilité des Servettiennes

Les Zürichoises mettent fin à l’invincibilité des Servettiennes

Le 11 de départ du match contre le FC Zürich Frauen avec la 2ème titularisation de Onyinyechi Zogg.Crédit photo : @Santhosh MuraleedharanLes Zürichoises mettent fin à l'invicibilité des Servettiennes Toutes les conditions étaient réunies samedi 13 avril, pour que les...

Servette n’y arrive toujours pas

Servette n’y arrive toujours pas

Alexis Antunes au moment d'affronter un joueur zurichoisCrédit photo : Lucarne Grenat @Nino HassaneinServette n’y arrive toujours pas A la suite de cette défaite 0-1 face à Zurich, Servette n’a toujours pas gagné un seul match depuis la reprise. 4 matchs de suite sans...