Takuma Nishimura marque sur penalty son deuxième but en grenat après le match à Delémont
Crédit photo : Lucarne Grenat @Mathéo Salgado

Le derby sourit aux Genevois

Ouvert au public en raison de l’instauration de mesures sécuritaires supplémentaires, le derby a livré toutes ses promesses. Au terme de ce match plaisant, Servette l’emporte 3-1 et maintient la pression sur Young Boys.

La nouvelle était tombée le 22 février dernier : pas de huis clos pour le derby. Le public genevois comme lausannois a donc répondu présent, et n’a certainement pas été déçu. Cependant, rien n’a été facile pour les Grenat, les Vaudois dominant le début de la rencontre jusqu’à l’ouverture du score à la 25ème minute, avec Pafundi à la finition d’une rupture inarrêtable. Première réussite pour le jeune espoir italien, et surtout premier but encaissé par les Genevois depuis la réception de Lugano, après cinq blanchissages consécutifs toutes compétitions confondues. Les visiteurs lèvent ensuite le pied, laissant les Grenat prendre le contrôle sur la rencontre. Une action confuse dans la surface de Letica à la 35ème minute est contrôlée par la VAR : Dabanli écrase la jambe d’Antunes, c’est penalty ! Nishimura se charge de nettoyer la lucarne gauche lausannoise pour son premier but en Super League. Les Genevois intensifient encore leurs assauts, sans trouver la faille. Sur leur première attaque depuis le 1-0, les hommes de Magnin trouvent le poteau gauche de Mall à la 59ème minute par Dabanli, avant une triple action grenat à la 63ème qui voit Letica repousser deux tirs de Bronn, et le poteau une tête d’Ondoua. Les entrées de Crivelli (65ème minute) et de Guillemenot (78ème) permettront au second d’obtenir un penalty à la 81ème, transformé par le premier. Obligés de reprendre le contrôle de la partie, les Vaudois seront aidés par Bronn, bêtement exclu pour avoir applaudi l’arbitre à la 89ème minute. Le temps aura manqué aux Lausannois pour remettre la pression sur les cages de Mall, mais un dernier but de Crivelli sur un corner de Bolla à la 95ème minute mettra définitivement fin aux débats. Au coup de sifflet final, Servette prend provisoirement le fauteuil du leader !

Notes des joueurs

Retrouvez ci-dessous nos évaluations des performances individuelles

Mall (6): le portier chypriote de Servette a curieusement réussi une parade extraordinaire sur un tir de Sene avant de concéder l’ouverture sur un tir similaire mais moins dangereux. Seule ombre au tableau d’un bon match.

Tsunemoto (6,5): encore une très bonne prestation de l’un des meilleurs latéraux du pays. Le Japonais a cependant moins brillé que d’habitude, manquant de précision dans les passes et perdant davantage de duels.

Rouiller (7.5): le capitaine genevois et patron de la défense continue de se montrer indispensable pour organiser le jeu comme pour intervenir justement dans des moments cruciaux. Ses passes mériteraient cependant de gagner en précision.

Bronn (4.5): auteur d’une bonne prestation défensive, à un cheveu de marquer, on retiendra surtout sa bête exclusion en fin de match, qui aurait pu coûter les trois points à son équipe.

Mazikou (7): perdant un duel contre Sene en début de partie qui aurait pu conduire à l’ouverture du score, le latéral congolais a pour le reste rendu une très bonne copie.

Stevanovic (6): ce match ne sera pas particulièrement mémorable pour « Micá », dont la réussite et la chance l’a régulièrement échappé. 

Ondoua (7,5): l’international camerounais a été très investi dans l’engagement, intervenant tant en défense qu’en attaque et récupérant de nombreux ballons. Dommage que le poteau adverse l’ait privé d’un goal.

Cognat (7): le milieu français a distribué de nombreuses passes dans la construction offensive des Grenat, mais n’a pas semblé participer avec autant d’allant que d’habitude à la finition des actions.

Kutesa (5.5): son amour des duels peut permettre à son équipe de se placer très vite autour de la surface adverse, mais l’empêche de lâcher le ballon quand une action s’enlise. On sent qu’il pourrait mieux exploiter son potentiel.

Antunes (7): à nouveau très actif sans faire trembler les filets, Antunes a réalisé un tiers des tirs de son équipe, mais son manque d’agressivité au pressing sur Dussenne aura conduit à l’ouverture du score lausannoise.

Nishimura (8): le remuant Japonais convainc depuis son arrivée. On apprécie en particulier son sublime tir en pleine lucarne pour l’égalisation sur penalty, mais sa prestation globale est déjà très bonne.

Weiler (8.5): le technicien grenat disait viser la victoire à chaque match, il le démontre en alignant des équipes capables de résister à l’adversaire, avant de faire les changements qu’il faut pour forcer la décision en fin de rencontre. Les deux derniers buts sont obtenus grâce à des joueurs entrés en cours de partie !

 

Remplaçants: 

Crivelli (8.5): le « cactus » a brillé par son apport sur le plan physique, mais surtout par son efficacité offensive, portant son total de buts à sept en Super League.

Guillemenot (6,5): l’attaquant genevois a eu un peu plus d’un quart d’heure pour s’illustrer, et a obtenu le penalty qui a permis à Servette de prendre l’avantage. Passage aussi court qu’efficace !

Bolla (N/A): difficile de noter un joueur sur la base des seuls 4 touchers de balle sur l’ensemble de la rencontre qu’il a rejointe à la 88ème minute, mais il a néanmoins réussi à être passeur sur le 3-1 sur corner !

Magnin (N/A): le jeune Genevois n’a connu que 2 touchers de balle après son entrée à la 89ème minute, il n’a pas assez joué pour être noté.

 

Homme du match

Un match-référence pour le désormais meilleur buteur de l’effectif genevois. Enzo Crivelli, auteur des deux derniers buts grenat, a fait parler sa puissance pour permettre à son équipe de l’emporter. Imposant dans le jeu physique, il a permis à Servette d’exister dans les duels aériens. Marquant du pied et de la tête dans ce derby, il a permis de transformer la domination genevoise en buts. Auteur d’une prestation aussi courte (30 minutes de jeu) qu’exceptionnelle, il a fait oublier tant son inconstance que son rouge à Yverdon, pour nous offrir le meilleur de ses compétences.

Crédit photo : Lucarne Grenat @Mathéo Salgado

Le moment insolite

On aurait pu s’amuser du fait que la première grêle de l’année est tombée – comme par hasard – le même jour qu’un but de Servette sur corner, mais on relèvera un autre fait. À quelques jours de la sortie du film « Servette mon enfance », les légendes du club dans les années 60 et 70 qui y figurent ont été honorées avant le coup d’envoi du match. On ne peut que vous encourager à découvrir ce film au CinéLux, dès le 14 mars. Vous aurez ainsi l’occasion d’y voir : Erich Burgener, Lucio Bizzini, Didi Andrey, Marc Schnyder, Joko Pfister, Gilbert Guyot, Serge Trinchero, Jean-Pierre Weber, Karl Engel, Pierre Dutoit, Michel Desbiolles, Francho Marchi, Marc Duvillard et Valer Németh, dont nous avions réalisé le portrait dans notre série « Fragments d’Histoire ».

Crédit photo : Lucarne Grenat @Mathéo Salgado

La citation du jour

« On s’est vraiment battus avec ce qu’on avait, contre une équipe de Servette qui est actuellement excellente. On va se préparer pour le match contre Young Boys le week-end prochain, en essayant d’aider Servette à cette occasion. »

Ludovic Magnin

L’interview

La réaction de Dereck Kutesa

Propos recueillis par Timothée Mortgé

La réaction de René Weiler et Ludovic Magnin

Propos recueillis par Diego Esteban

Les chiffres de la rencontre

La totalité des buts grenat ont été inscrits sur coup de pied arrêté, deux penaltys et un corner. Je répète pour marquer ce moment historique : Servette a bien marqué sur corner !

Le nombre de minutes durant lesquelles Servette a occupé le fauteuil de leader, entre le penalty transformé par Crivelli et l’ouverture du score de Monteiro pour Young Boys contre Bâle.

Le nombre de jours depuis la dernière fois où Servette était leader. Lors de la première journée, Servette avait battu GC 3-1 au Letzigrund, mais Lugano a ensuite gagné son match 3-0, 4 jours plus tard.

Le public présent au pour ce derby, soit la meilleure affluence en Super League cette saison à Genève. On sent que les tribunes seront de plus en plus garnies, tant que le suspense en championnat reste entier !

Article rédigé par Diego Esteban

Publié le 11 mars 2024 à 01h30

Article rédigé par
Diego Esteban

Publié le 11 mars 2024 à 01h30

Les derniers articles

Les Zürichoises mettent fin à l’invincibilité des Servettiennes

Les Zürichoises mettent fin à l’invincibilité des Servettiennes

Le 11 de départ du match contre le FC Zürich Frauen avec la 2ème titularisation de Onyinyechi Zogg.Crédit photo : @Santhosh MuraleedharanLes Zürichoises mettent fin à l'invicibilité des Servettiennes Toutes les conditions étaient réunies samedi 13 avril, pour que les...

Servette n’y arrive toujours pas

Servette n’y arrive toujours pas

Alexis Antunes au moment d'affronter un joueur zurichoisCrédit photo : Lucarne Grenat @Nino HassaneinServette n’y arrive toujours pas A la suite de cette défaite 0-1 face à Zurich, Servette n’a toujours pas gagné un seul match depuis la reprise. 4 matchs de suite sans...