Un Cognat des grands soirs a grandement contribué à la percussion offensive des 30 premières minutes, avec notamment son 2ème assist de la saison (photo @ Servette FC)

La Praille toujours sous malédiction luganaise

Malgré une entame de rêve, cette septième rencontre à La Praille contre les Tessinois depuis le retour en Super League a tourné au cauchemar. Les Grenat sauvent péniblement les meubles.

Alain Geiger avait une stratégie : imposer un rythme très offensif, fermer les espaces, empêcher l’adversaire de saccader le jeu. Message reçu 5/5 par Dereck Kutesa, auteur d’une double frappe à la 2ème minute, et par Steve Rouiller, qui marque dans la foulée son premier but de la saison. Alors que l’on sent l’intensité progressivement retomber, un centre lumineux de Cognat trouve la tête de Stevanovic à la 26ème minute, les filets de Saipi tremblent à nouveau. C’est la première fois que Servette mène de deux longueurs contre Lugano depuis le 16 février 2015, date de la dernière victoire genevoise à domicile contre leurs adversaires du soir. On dit que l’Histoire se répète, elle en prend en tout cas cette direction.

 

Les hommes de Croci-Torti sonnent immédiatement la révolte sur une séquence de jeu d’une rare intensité. Poteau de Steffen à la 29e, suivi d’une frappe au ras de la barre par Bottani. Arrêt-réflexe de Frick sur une frappe dangereuse d’Arigoni à la 31e. Tête de Mahou qui frôle la latte genevoise à la 35e. Sans oublier d’autres tentatives infructueuses de Mahou, et une frappe à bout portant de Celar que Frick arrête du visage. La réussite n’échappera pas éternellement aux Tessinois, car cette dernière occasion leur offrira un corner que Mai enverra sur le poteau, Celar envoyant enfin la balle dans le but grenat de la tête à la 41e. L’attaquant reste au sol, une intervention dangereuse de Rouiller sera ensuite confirmée par la VAR. L’arbitre expulse le défenseur genevois, alors que Celar, sorti sur civière, ira à l’hôpital pour des points de suture. Servette pliera sans rompre jusqu’au thé, et sera même sauvé une nouvelle fois par le poteau sur une frappe de Valenzuela déviée par Vouilloz dans le temps additionnel.

Une 2ème mi-temps pénible et (quasi) stérile

Alain Geiger se prépare à un siège redoutable pendant 45 minutes et passe à une défense à 5. Les vaillants efforts des Genevois permettront de sauver un point, malgré l’hégémonie tessinoise.

Après le thé, la survie devient la priorité des Grenat renforcés par les arrivées de Baron et Monteiro, chargés d’une lourde tâche pour leur 2ème apparition de la saison. L’équipe reste solidaire malgré une pression constante, réussira même de petites incursions dans le camp luganais, synonyme de précieuses secondes gagnées, et même une frappe de Kutesa à la 62e. Lugano tentera une douzaine de tirs, souvent non-cadrés, mais trouvera quand même la faille par Doumbia dans un trou de souris à la 82e. Avec le score à 2-2, le danger d’une défaite se concrétise, mais ne durera qu’une poignée de minutes, le temps que Valenzuela écope d’un second carton jaune à la 87e pour une faute grossière sur Stevanovic. 

 

À 10 contre 10, les deux équipes attendront patiamment le coup de sifflet final, malgré deux coups de pied arrêtés qui auraient potentiellement pu déboucher sur un hold-up genevois. Vu le scénario particulier de cette rencontre, le nul est un bon résultat pour les hommes d’Alain Geiger, qui conservent un point malgré une mi-temps jouée en infériorité numérique, et qui, malgré la suspension de Steve Rouiller, n’auront pas à subir celles de Clichy, Cognat et Douline, tous menacés en cas de jaune aujourd’hui. D’un autre côté, ce résultat n’arrange aucune des équipes, Lugano restant enlisé dans le « peloton » qui regroupe six équipes situées à 3 points d’écart, et Servette offrant à son prochain adversaire Young Boys l’occasion de creuser l’écart avec la 1ère place à 7 points, sans faire le plein de confiance. Le FC Lugano continue de mettre Servette en difficulté ; l’Histoire s’est donc répétée, mais pas celle que l’on espérait.

À 10 contre 11, l’expérience de Clichy fut capitale (photo @ Servette FC)

Homme du match

L’équipe de Lucarne Grenat a longuement hésité. Si Cognat a brillé de mille feux en première mi-temps, la stratégie défensive de la seconde ne lui a offert quasiment aucune occasion de se mettre en valeur. Quant à Gaël Clichy, s’il a rendu une copie correcte en première mi-temps, son expérience a été cruciale dans la seconde pour empêcher une défaite. Sur l’ensemble du match, c’est toutefois à Miroslav Stevanovic qu’il faut décerner le titre de meilleur joueur de cette rencontre. Dangereux pour les Tessinois durant toute la première mi-temps et auteur du 2-0, le Bosnien a fait preuve d’une grande polyvalence en seconde mi-temps, obtenant même plusieurs coups de pied arrêtés.

Le moment insolite

Les graphistes ont pris des vacances cette semaine. Lors du match contre St-Gall, le Kybunpark ne disposait déjà d’aucune photo des joueurs genevois lorsqu’il affichait les faits du jeu (buts, avertissements, changements). Contre Lugano, l’écran pré-match affichait encore le logo du FC Bâle, visiteur de la précédente rencontre de Super League à La Praille, jusqu’à ce que l’équipe de Lucarne Grenat en avertisse le staff. Enfin, en consultant le compte-rendu du match sur le site de la SFL, on apprend qu’Anthony Baron est toujours joueur d’Yverdon, club qu’il a quitté en juillet !

La citation du jour

« C’est vraiment notre bête noire le FC Lugano. On les apprécie beaucoup les Tessinois mais c’est toujours dur de gagner. »

Alain Geiger

Les chiffres de la rencontre

le nombre de rouges infligés aux Genevois cette saison, à la 14e journée. Lors des dernières saisons, il n’a fallu attendre que les 9e, 4e et 3e journées.

comme le nombre de fois où Jérémy Frick aura pu remercier ses poteaux de l’aider à repousser les tirs des Tessinois

le nombre de matches de Servette à La Praille contre le FC Lugano sans victoire depuis 2015 (1 défaite, 6 nuls)

comme le nombre de tirs décochés par les Luganais, une statistique à mettre en perspective avec les… 9 tirs genevois, dont un seul en seconde mi-temps

Article rédigé par Diego Esteban

Publié aujourd’hui à 22:15

Article rédigé par
Diego Esteban

Publié aujourd’hui à 22:15

Les derniers articles

Les Servettiens à la Coupe du monde

Les Servettiens à la Coupe du monde

Christophe Ohrel en marge du 8e de finale de la Coupe du monde 1994 face à l'EspagneLes Servettiens à la Coupe du monde En cette période de Mondial au Qatar, Lucarne Grenat a voulu faire un petit tour d'horizon des Grenat ayant foulé une pelouse de Coupe du monde...

Servette à la peine face à la lanterne rouge

Servette à la peine face à la lanterne rouge

Soirée difficile pour le portier genevois, car malgré de belles parades, la défense grenat descend au 3ème rang derrière le FC BâleServette à la peine face à la lanterne rouge Il y avait une belle opportunité pour Servette de finir cette année 2022 sur une bonne note,...

Servette souffre mais élimine Wohlen

Servette souffre mais élimine Wohlen

La frappe de Patrick Pflücke passe juste à côté.Servette souffre mais élimine Wohlen En ce mercredi pluvieux, le Servette FC se déplacaient au Niedermatten de Wohlen pour y affronter l’équipe locale lors des 1/8èmes de finale de Coupe de Suisse. Un match qui va...