Boubacar Fofana a inscrit son seul but de la saison à la Praille contre GC (© Servette FC)

Fofana: « Je savais que je n’allais pas revenir et être titulaire tout de suite »

Après une année sans jouer, Boubacar Fofana a retrouvé les terrains de Super League depuis cet été, le plus souvent comme remplaçant. En l’absence de Bédia, Crivelli et Rodelin, il est désormais titularisé à la pointe de l’attaque servettienne, un poste auquel il s’adapte petit-à-petit.

Comment abordez-vous ce déplacement à GC?

Boubacar Fofana: Nous aurions bien aimé prendre les 3 points contre Bâle. Nous n’avons pas réussi à le faire, mais malgré cela nous n’avons pas perdu et nous restons invaincus à domicile. L’équipe est sur une bonne dynamique depuis le début de saison, elle va chercher des bons résultats et prend des points pour rester dans le premier wagon. On a envie de maintenir cela sur le reste de la saison. Nous allons à Grasshoppers en étant ambitieux.

En l’absence de Bédia et Crivelli, vous jouez en pointe, ce qui n’est pas votre poste de prédilection. Comment acceptez-vous ce rôle?

Ce n’est effectivement pas mon poste de prédilection, mais ce n’est pas un grand changement non plus, plutôt une adaptation. Ce sont des repères, des automatismes à prendre avec les coéquipiers, mais il n’y a pas de raison que ça ne fonctionne pas. Je fais tout pour combler les manques et apporter ce que je peux à l’équipe. Ma manière d’aborder les matchs est différente: je sais que je vais beaucoup moins toucher le ballon et que, quand je l’aurai, ce sera plutôt en profondeur ou dans des duels. A moi de m’adapter et d’arriver à me mettre dans des situations qui me sont plus familières. Rester statique en pivot, ce n’est pas mon registre, je dois donc proposer des courses et jouer avec mes qualités.

Comment vous sentez-vous personnellement après ce premier quart de championnat?

Honnêtement, je me sens bien dans la tête et bien dans les jambes. C’est un plaisir de retrouver les terrains, en sachant que l’année dernière c’était assez compliqué. Je reviens un peu de loin, donc j’essaie de prendre les choses petit-à-petit. Je savais que je n’allais pas revenir et être titulaire tout de suite, il fallait passer par quelques étapes entre-deux. Je suis plutôt concentré sur mon travail et ce que j’apporte à l’équipe. Le temps de jeu, si je suis bon il viendra. Je manque encore un peu de rythme vu que je n’ai pas eu énormément de temps de jeu sur les 10 premiers matchs, mais ce sont des choses qui vont venir, je ne me fais pas de souci.

Servette va effectuer un mini-stage à Regensdorf

Avec l’enchaînement des déplacements au Letzigrund jeudi et à Saint-Gall dimanche, les Grenat ont décidé de rester dans la banlieue zurichoise pour un mini-stage de 3 jours afin d’affiner leurs réglages.

Comment allez-vous gérer ce double déplacement?

Alain Geiger: Nous avons décidé de partir sur 3 jours. Nous partons mercredi après-midi et nous revenons dimanche après le match à Saint-Gall, afin de nous éviter des allers-retours inutiles. Sans cela, nous serions rentrés vers 3-4 heures du matin le jeudi pour repartir le samedi. On ne le fait pas souvent, mais je pense que dans ce cas-là c’est très intéressant, notamment en terme de récupération.

Nous serons logés à Regensdorf (ZH), où nous aurons un terrain d’entraînement à disposition. Nous partons à 23 joueurs (20 joueurs de champ et 3 gardiens). Nous effectuons en quelque sorte un mini-stage sur ces deux matchs à l’extérieur. C’est l’occasion de créer une dynamique supplémentaire et de récupérer les points que nous n’avons pas réussi à faire à la maison. Avec le staff, on veut aussi en profiter pour discuter avec les joueurs, avoir des contacts plus rapprochés et faire un accompagnement vidéo afin de régler notre jeu.

Est-ce que cette décision est aussi liée au fait que vous n’avez pas encore gagné en octobre?

Aujourd’hui, aucune équipe ne sait où elle va faire des points. Winterthour, ils ne savaient pas qu’ils allaient faire 10 points sur 12 possibles en 4 matchs. Il n’y a pas de vérité. Lugano a fait deux fois 1-0 et 6 points, Winterthour aussi. Pour moi, Servette ne vit pas une baisse de régime actuellement, parce qu’on a sur-performé au début en gagnant facilement des points. Nous aurions aussi pu faire deux fois 1-0 contre Lucerne et Bâle au lieu de ces matchs nuls. Cela se joue sur peu de choses.

L’état d’esprit est là, la dynamique est là, les gars sont là, mais on a un peu de poisse avec nos avant-centres. Je ne dis pas que je n’ai pas d’attaquants, mais Bédia s’est blessé, puis Crivelli est arrivé et s’est blessé, puis Rodelin s’est bloqué le dos… Il y a une certaine malchance et, il faut aussi le souligner, de bons adversaires en face. Bâle est premier de son groupe de Conference League, ce n’est pas rien.

Il ne faudra qu’une petite heure dimanche à Servette pour se rendre à Saint-Gall, au lieu des 4h30 habituelles (© Google Maps)

« C’est bien pour la galerie ce qu’il fait sur le côté, mais Fofana a un potentiel qu’il ne veut pas découvrir avec ces actions rapides dans l’axe » (Alain Geiger)

Boubacar Fofana n’a pas le même profil que Bédia, Rodelin ou Crivelli. Comment adaptez-vous vos schémas tactiques?

On sait que Rodelin décroche beaucoup, parfois même trop. Fofana, c’est un joueur qui va prendre la profondeur. Il a déjà inscrit des buts importants en effectuant des gestes fantastiques. Sa vitesse peut mettre en difficulté les arrières centraux. C’est un jeune joueur qui aime son rôle sur le côté parce qu’il aime beaucoup toucher le ballon. Je pense qu’il peut très bien jouer dans l’axe du terrain et surprendre l’adversaire en un éclair. Il l’a d »ailleurs très bien fait lorsqu’il est entré contre GC. C’est bien pour la galerie ce qu’il fait sur le côté, mais je me dis toujours qu’il a un potentiel qu’il ne veut pas découvrir avec ces actions rapides dans l’axe. Quand il va s’en rendre compte, il va marquer dans cette position et y prendre du plaisir.

Il faut que les joueurs cherchent à progresser sans cesse. Un joueur offensif ne peut pas s’enfermer dans une seule position en se disant que c’est là qu’il est le meilleur. Aujourd’hui, le football est tellement complexe qu’il faut être un peu souple et pouvoir jouer plusieurs rôles. Pour moi, dans un 4-3-3, les trois attaquants doivent être capables de jouer à gauche, à droite et au centre, ce qui permet d’avoir aussi des changements de position pendant les matchs. Après, il ne faut pas oublier que Fofana revient d’une année sans jouer. Il a eu une heure contre Bâle, il en a peut-être encore un peu plus dans les jambes et il montre de très très bonnes choses à l’entraînement depuis 2-3 semaines. L’autre jour, c’était un plaisir de lui dire qu’il allait jouer en attaque et de voir sur son visage l’envie de jouer et l’envie d’y aller. Il a une monstre envie de jouer et c’est compréhensible.

 

Quel contingent avez-vous à disposition pour ce match ?

Alain Geiger: Je peux récupérer Crivelli, mais avec des incertitudes vu que c’était un problème musculaire. Je ne peux l’utiliser qu’en cours de match, plutôt sur la fin, car ce serait risqué de l’aligner d’entrée. Rodelin ne s’est pas encore remis de son dos, il ne sera pas à disposition pour le match contre GC. Peut-être qu’il ira mieux d’ici dimanche, mais il est incertain. Il ne prendra pas la route avec nous pour effectuer ses soins à Genève. Séverin est blessé pour 6 semaines, donc jusqu’à la pause. Bédia n’est pas encore sur le terrain, il ne touche pas le ballon, donc il ne devrait pas être de retour avant la pause non plus.

Article rédigé par Bastien Trottet

Publié le 19 octobre 2022 à 18h30

Article rédigé par
Bastien Trottet

Publié le 19 octobre 2022 à 18h30

Les derniers articles

Les Servettiens à la Coupe du monde

Les Servettiens à la Coupe du monde

Christophe Ohrel en marge du 8e de finale de la Coupe du monde 1994 face à l'EspagneLes Servettiens à la Coupe du monde En cette période de Mondial au Qatar, Lucarne Grenat a voulu faire un petit tour d'horizon des Grenat ayant foulé une pelouse de Coupe du monde...

Servette à la peine face à la lanterne rouge

Servette à la peine face à la lanterne rouge

Soirée difficile pour le portier genevois, car malgré de belles parades, la défense grenat descend au 3ème rang derrière le FC BâleServette à la peine face à la lanterne rouge Il y avait une belle opportunité pour Servette de finir cette année 2022 sur une bonne note,...

Servette souffre mais élimine Wohlen

Servette souffre mais élimine Wohlen

La frappe de Patrick Pflücke passe juste à côté.Servette souffre mais élimine Wohlen En ce mercredi pluvieux, le Servette FC se déplacaient au Niedermatten de Wohlen pour y affronter l’équipe locale lors des 1/8èmes de finale de Coupe de Suisse. Un match qui va...