La joie des Grenat lors de la remise du trophée

(photo de Santhosh Muraleedharan)

Les Servettiennes championnes de la Coupe!

Grâce au but de Natalia Padilla, Servette Chênois remporte la première Coupe de Suisse de son histoire en battant Saint-Gall 1-0 sur la pelouse du Letzigrund.

Pour la première finale de l’histoire du SFCCF et des Saint-Galloises, le coach Eric Sévérac a aligné un onze de base sans surprise, sauf pour Alice Berti qui a remplacé une Coumba Sow reléguée sur le banc pour ce match. Après l’hymne nationale helvète et le coup de sifflet de l’arbitre, les Grenat entament le match stressées, ce qui est normal pour une finale de Coupe de Suisse. Pourtant, c’est le club genevois qui se crée des occasions dès le début de la rencontre. D’abord, avec Cassandra Korohnen qui, en face à face avec la gardienne Böhi, voit sa frappe être bloquée. Deux minutes plus tard, c’est une frappe en dehors de la surface d’ Élodie Nakkach qui loupe de peu le cadre saint-gallois. Loin de se décourager, les Servettiennes continuent de pousser et obtiennent trois corners d’affilée. Les deux premiers ne donneront rien, mais le troisième voit une tête de la capitaine Monica Mendes s’écraser tout près du poteau. Toutefois, sur les contres-attaques des Saint-Galloises, les Servettiennes se montrent plus fébriles, obligeant Ines Pereira à se distinguer pour stopper un tir adverse. Les Grenats repartent à l’attaque avec Berti qui est proche d’ouvrir le score, mais malheureusement sa frappe frôle le poteau de Böhi. Ce n’est que partie remise, puisqu’à la 32e minute, Padilla ouvre les compteurs pour le Servette Chênois, mais elle voit son but être annulé pour un hors-jeu qui était inexistant sur les ralentis. Grâce à de bons pressings sur la gardienne et les défenseures adverses, Padilla ne reste pas sur le remord de son but annulé et ouvre tout de même la marque sur un service de la Suédoise Korhonen. Servette Chênois rentre donc aux vestiaires avec une petite avance.

Une deuxième mi-temps avec beaucoup d’occasions qui ne font pas mouche

En début de deuxième mi-temps, Saint-Gall continue de faire peur avec des contre-attaques éclaires. Néanmoins, le stress est moins palpable du côté des Servettiennes qui parviennent à mieux gérer leurs retours défensifs. Les Vertes tentent de surprendre Perieira par une frappe très lointaine qui manque le cadre de justesse. De son côté, le SFCCF se montre combattant, à l’image de Mendes qui tacle un ballon et le dévie en corner. Les Saint-Galloises vont en profiter pour placer une belle tête dans la surface genevoise, mais heureusement la portière Servettienne est là pour faire barrage. À la 65ème minute, Sévérac fait entrer du sang neuf en la personne de Coumba Sow à la place de Berti. L’internationale Suisse rajoute de l’allant offensif et permet à Padilla d’obtenir un corner. C’est Agata Filipa qui tire le coup de pied arrêté forçant la gardienne saint-galloise à boxer la balle hors de danger. Quelques minutes plus tard, c’est au tour de Sandrine Mauron de tenter une frappe à ras le sol, mais la portière des Vertes reste attentive et vigilante. À la 75ème minute, l’international suisse se distingue à nouveau, cette fois-ci en se faisant avertir pour une faute tactique. Cependant, les Saint-Galloises reviennent à la charge et Pereira doit exploiter tout son talent pour mettre fin à une nouvelle contre-attaque fulgurante. En cette fin de match, Tufo, Saoud et Bourma remplacent Nakkach, Korhonen et Serrano, en parallèle Pereira récolte un carton jaune. Au final, Servette Chênois s’en sort victorieux sur le plus petit des scores et remporte ainsi la première Coupe de Suisse de son histoire. Bravo aux joueuses, au coach et au staff pour le travail impressionnant effectué au cours du championnat et de la Coupe !  

Sandrine Mauron se dirigeant vers le corner.

(photo de Santhosh Muraleedharan)

La capitaine, Monica Mendes, qui amène le trophée à l’équipe

(photo de Santhosh Muraleedharan)

Le chemin jusqu’à cette première Coupe historique a été long et empreint d’embuches

Tout a commencé en 16e de finale, le SFCCF s’était rendu dans le canton de Schwytz pour  affronter le FC Küssnacht, évoluant en LNB, qu’il terrasse 12 à 0. Les Genevoises s’étaient ensuite déplacées à l’autre bout de la Suisse et avaient battu le FC Wil 9 à 1 lors des 8ème de finales. Toutefois, les choses se sont compliquées dès les quarts de finale. En effet, le Servette Chênois avait reçu GC, le club qui l’avait éliminé de la Coupe en demi-finale la saison dernière à la Fontenette sous un froid venu directement de Sibérie. Les Grenat s’étaient finalement qualifiées sur le plus petit des scores dans les dernières minutes du temps réglementaire grâce à un but libérateur de Kattalin Stahl. Enfin, en demi-finale les Servettiennes ont dû se défaire de leur plus grand rival, le FC Zürich. Poussé par les 2000 supporters genevois, le SFCCF triomphe au stade des Arbères sur le score de 3 à 0 au terme d’un match exceptionnel. Ce fut donc une longue épopée qui s’est achevée au Letzigrund au moment où les Genevoises ont soulevé le trophée.

Femme du match: Natalia Padilla

Meilleure butteuse Servettienne de la saison, Natalia Padilla était au rendez-vous lors de cette finale historique. D’une efficacité sans faille devant les buts, l’internationale polonaise n’a pas tremblé dans les grands moments. Aujourd’hui encore, c’est elle qui fait la différence dans cette finale de Coupe de Suisse en marquant deux buts, le premier étant annulé sur un hors-jeu imaginaire.

Les citations du jour

« Je suis enthousiaste, c’est irréaliste ! »

Laura Tufo

« Chaque équipe comme Saint-Gall veut faire la différence, veut essayer de battre Servette. En plus, on est de plus en plus invaincus, donc à chaque fois que ça avance, il y aura toujours une équipe qui voudra faire la surprise, à nous de faire en sorte que la surprise n’arrive pas avant la saison prochaine.» 
Eric Sévérac

L’interview

Les chiffres de la rencontre

C’est le nombre de supporters présents au Letzigrund pour cette finale. Un nombre impressionnant compte tenu du match des équipes masculines qui s’affrontaient le même jour au Stade de Genève.

Le nombre de buts marqués par le Servette Chênois tout le long de cette campagne en Coupe de Suisse. À l’inverse, les Grenat n’ont encaissé qu’un seul petit but durant toute la saison en Coupe. C’était face au FC Will (9-1) en 8ème de finale. Une anecdote amusante quand on voit les adversaires bien plus impressionnants que le club de LNB, mais qui souligne également la solidité de la défense genevoise.

C’est le nombre de corners remportés par les Grenat au cours de la rencontre. Malheureusement, le SFCCF a eu du mal à en tirer parti, aucune de ces occasions n’a pu se convertir en but.

Deuxième trophée dans la collection du Servette Chênois féminin après le championnat remporté en 2021. En espérant que le 3ème arrive bientôt…

Article rédigé par

Alik Garibian et Nino Hassanein

Publié 02.05.23 à 11:29

Article rédigé par
Alik Garibian et Nino Hassanein

Publié le 02.05.23 à 11h29

Les derniers articles

Les Servettiennes obtiennent leur premier doublé !

Les Servettiennes obtiennent leur premier doublé !

Sandrine Mauron a décoché la première frappe cadrée avant d'ouvrir le score.Crédit photo : Lucarne Grenat @Mathéo SalgadoLes Servettiennes obtiennent leur premier doublé ! En triomphant 3-1 du FC Zurich Frauen, le Servette FC Chênois Féminin obtient à Thoune le...

Brigante : « Il faut que le niveau global de la ligue monte »

Brigante : « Il faut que le niveau global de la ligue monte »

Troisième président du club cette saison, Yoann Brigante a pris ses fonctions en janvier 2024Crédit photo : Lucarne Grenat @Mathéo SalgadoBrigante : « Il faut que le niveau global de la ligue monte » Yoann Brigante est Président du Servette FC Chênois Féminin (SFCCF)....